Le marché belge du divertissement a subi une forte baisse en Belgique, selon les chiffres de la BEA (Belgian Entertainment Association). Pour la musique, la perte est de 9,30 millions d’euros; pour les jeux vidéo – qui résistent bien grâce à quelques titres phares -, de 6,5 millions. Mais c’est pour les films que la chute est la plus dure: 23 millions de perte.

Selon ces chiffres, “en 2010, les Belges ont acheté 42 millions (-4.7%) de jeux vidéo, de DVD, de Blu-ray et de musique. (…) Le secteur du divertissement essuie une nouvelle baisse de revenu de 40 millions d’euros (-6.3%).” Conclusion: le secteur se porte mal. “Un secteur en berne” constate l’association qui représente l’industrie du divertissement. Tant le marché de la musique que celui de la vidéo et du jeu vidéo doivent affichent des résultats négatifs pour l’année 2010 en Belgique.

Toujours selon l’association, des solutions existent pour combattre cette chute, notamment “la lutte contre l’offre illégale, la stimulation de la production/distribution locale et la collaboration avec les fournisseurs d’accès internet”.“Au travers de ces diverses solutions, nous tenons à montrer qu’il est possible de faire quelque chose”, a déclaré Olivier Maeterlinck, Directeur de BEA. “Mais les autorités doivent agir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Soutenir et booster le secteur du divertissement aura un effet bénéfique sur la créativité, l’emploi et l’économie dans notre pays mais également pour les finances de l’Etat, qui a déjà perdu plus de 16 millions d’euros de TVA en 2010”.

Top des ventes 2010
Jeux Vidéo:
1. Call of Duty (PS3)
2. Fifa 11 (PS3)
3. New Super Mario Bros (Wii)
4. Mario Kart Wheel (Wii)
5. New Super Mario Bros (DS)

Musique (Belgique francophone):
1. Les enfoirés 2010, la crise de nerfs
2. Christophe Maé, On trace la route
3. Black Eyes Peas, The end
4. David Guetta, One love
5. Zaz, Zaz

DVD Blu-ray:
1. Avatar
2. Twilight new Moon
3. Inglorious Bastard
4. 2012
5. This is it

Tous les chiffres

1 COMMENTAIRE

  1. J’aimerais savoir comment il est arrivé à une perte de 16 millions€ pour l’état. Si j’additionne les pertes, j’obtiens 38.800.000€ et la TVA de 21% égale 8.148.000. Encore un qui gonfle les chiffres pour défendre sa mauvaise cause

  2. Est-ce qu’ils prennent en compte le prix des VOD loués sur les platteformes de TV digitales ou même sur le net?

    Est-ce qu’ils prennent en compte les jeux video achetés sur des plateformes comme Steam par exemple en plus des ventes en magasin?

    Est-ce qu’ils prennent en comptes les bénéfices générés par les concerts?

    Etc.

    Je suis certain que non… si ils le faisaient leurs chiffres seraient meilleurs car par exemple le cinéma et les concerts ne se sont jamais aussi bien portés !

  3. Eviter de lutter contre l’offre illégale, ça ne fait qu’entrer dans l’escalade de la “violence” et de la bêtise à la française;

    Par contre les solutions alternatives locales sont plus intéressantes, encore faut-il qu’il y ait adaptation à un fait social qu’est le téléchargement – si tant soit-il celui-ci est vraiment la cause de cette baisse. Parce que pour se divertir, avec l’offre actuelle, il faut être riche, et en plus patient pour se taper tous les messages de pseudo-sensibilisation (qui tentent au lavage de cerveau) et en plus être empêché d’avoir des copies…

    Si l’État essayait un peu plutôt de développer les offres alternatives, avec des artistes locaux également (au lieu de financer uniquement des starlettes étrangères), avec notamment des solutions comme celles qu’offre Jamendo (et Jamendo Pro), il y a certainement plus à y gagner, tant au niveau du développement culturel, de l’accès à cette culture, du respect du consommateur et des artistes…

    IMHO

  4. Perso, j’ai arrêté d’acheter quoi que ce soit en Belgique. Je commande via ma sœur au Royaume-Uni ou directement par internet de l’étranger. eBay, Amazon, zavvi etc… C’est souvent à 50% du prix pratiqué sur le territoire belge voire plus encore!

  5. Mes jeux, je les achète via Steam ou Amazon UK. j’attends une promo intéressante et je passe commande.

    Ma musique, je l’achète sur les lieux de concerts, directement aux groupes. Groupes qui ne passent pour ainsi dire jamais en radio.

    Mes téléchargements de musique, je les prends sur Jamendo. On y trouve des navets, mais on y trouve aussi de artistes tout à fait excellents qu’on ne trouvera jamais ici autrement.

    Mes films, je les loues, je les empruntes à mes amis / ma famille ou je vais les voir au cinéma.

    Si l’industrie belge du divertissement tire la g*, c’est d’abord et surtout de sa faute! Les prix sont surfaits et les promos concernent des machins boostés artificiellement via les radios, dont la qualité baisse à une vitesse franchement alarmante.

    Conclusion : faites une offre sérieuse, on se penchera dessus!