Certaines personnes qui s’étaient déplacées à la manifestation Shame de ce dimanche auront éventuellement été surprises de constater la présence d’un véhicule pour le moins particulier. En effet, celui-ci brandissait un écran large ou plutôt un eCalico qui diffusait des messages en rapport avec l’évènement du jour.

C’est sous le hashtag (comprenez mot clé) #shamebe que les internautes, provenant de la twittosphère belge ou étrangère, pouvaient échanger leurs réactions en rapport avec la manifestation. L’occasion était une excellente opportunité pour TweetWall Pro, une initiative conjointe de deux PME actives sur Internet : Akimedia et Tesial, d’être présente lors de l’évènement dans un but de le rendre interactif et de profiter, par la même occasion, d’un excellent taux de visibilité.

Au final, ce sont 900 personnes qui ont envoyé des tweets sous le hashtag#shamebe. Ces derniers ont généré pas moins de 2.700 tweets en rapport avec l’évènement. La période de pic d’envois de tweets, sous le hashtag dédié, s’est situé entre 14h et 15h avec plus de 600 tweets envoyés.

Interview de Pascal Alberty, co-fondateur de TweetWall Pro.

Geeko : Bonjour Pascal Alberty, pourriez-vous nous expliquer l’intérêt d’avoir déployé votre système TweetWall Pro lors de la manifestation Shame de dimanche dernier ?

Pascal Alberty : Shame a débuté sur les réseaux sociaux et principalement Facebook mais également Twitter. L’initiative a profité pleinement de la force de ces réseaux et de leur viralité pour atteindre un nombre incroyable de personnes. C’est une évolution dans la manière d’organiser les manifestations citoyennes.

L’eCalico de TweetWall Pro accompagne cette évolution (pour ne pas dire révolution) en proposant une dimension complémentaire dans la manière de s’exprimer. Par un aspect visuel très marqué, il permet aux participants d’afficher publiquement leurs slogans sur un écran LED géant au lieu de le faire sur un calico en carton ou en tissu traditionnel.

Nous avons donc offert aux organisateurs de la manifestation et aux 40.000 participants une nouvelle manière, plus moderne, de faire entendre leur voix auprès du reste de la population et des politiciens.

G : Une telle mobilisation de votre eCalico a-t-elle suscité des moyens importants d’un point de vue technique ?

P.A :  C’est la version “traditionnelle” de TweetWall Pro qui a été utilisée, la même que n’importe quel client peut utiliser sur notre site http://www.tweetwallpro.com. Un ordinateur portable équipé d’une simple clé 3G a suffit pour l’exécution de l’application Web. La projection sur l’écran LCD géant était assuré par notre partenaire Com1Défi. Le véhicule tractait une remorque sur laquelle trônait cet écran LCD alimenté par un groupe présent dans cette même remorque. Le tout était donc totalement autonome. Ce qui nous a permis de participer pleinement à la marche puisque nous étions mobile et au milieu des manifestants … comme un calico !

Nous devons tout de même remercier les quelques personnes qui ont assuré la modération qui nous a permis d’obtenir un flux cohérent de messages. Il ne nous était bien entendu pas possible d’afficher la totalité des 2.700 tweets sur une après-midi 😉

Nous avions aussi pour l’occasion ouvert un numéro de SMS court (les bénéfices devant être reversés à la Croix Rouge) afin de permettre aux personnes non actives sur Twitter de participer et d’afficher leur opinion sur l’écran mais cela a eu un succès très faible (une trentaine de SMS reçus). Même si techniquement le produit est au point, nous devons probablement mieux communiquer sur cette fonctionnalité.

G : Au final, votre eCalico a-t-il suscité l’intérêt ? Êtes-vous satisfait des retours en terme de chiffres ?

P.A : Un réel intérêt oui ! Heureusement que des stewards surveillaient les alentours du véhicule, sinon des “têtes en l’air” en train de regarder les messages se seraient cassé la pipe 😉

Sérieusement, les retours sont très bons. Beaucoup de personnes regardaient les messages envoyés et ceux-ci ont été très nombreux. Je vous invite à lire notre blog post de debriefing dans lequel nous donnons quelques autres statistiques: plus de 900 personnes différentes ont tweeté entre 10h du matin et 20h au soir pour envoyer près de 2.700 tweets. C’est énorme pour une couverture Twitter d’un évènement.

Bien entendu, tous ces tweets n’ont pas été envoyés que par des personnes présentes à la manifestation, mais c’est là aussi le principe d’un système comme TweetWall Pro. De part l’intérêt suscité par la présence de cet écran, les participants vont vouloir tweeter plus et parler de l’évènement auquel ils sont présents. De ce fait, leurs followers sont mis au courant de l’existence de la manifestation (s’ils ne l’étaient pas déjà) et de la présence de TweetWall Pro et pourrons à leur tour envoyer des messages sur le même sujet.

Nous offrions également donc la possibilité à des personnes non présentes de s’exprimer dans la rue … sans y être !

Nous étions également suivi par un groupe d’irréductibles Twitos qui s’étaient donné comme point de rendez-vous l’écran de TweetWall Pro. Hyper organisés (des nominettes avec leur avatar Twitter collés sur leur manteau), ils ont accompagné le cortège tout en lisant les tweets sur le LCD, en écrivant des tweets aussi bien entendu, mais également en discutant. Quand le social virtuel rencontre le social … réel 😉

G : Une expérience inévitablement à refaire ?

P.A. : Certainement. Les moyens de communication changent, les moyens de s’exprimer aussi. TweetWall Pro offre une nouvelle manière de transmettre son opinion, son avis, son sentiment à propos d’un évènement. C’est fun, c’est participatif, c’est social et c’est tout bénéfice pour l’évènement qui va profiter de cet engouement et de la multiplication des tweets que provoque comme par magie l’apparition de vos messages sur un écran public géant !

Démonstration du eCalico en vidéo :

The first worldwide eCalico for #ShameBE from TweetWall pro on Vimeo.

4 Commentaires

  1. […] Certaines personnes qui s’étaient déplacées à la manifestation Shame de ce dimanche auront éventuellement été surprises de constater la présence d’un véhicule pour le moins particulier. En effet, celui-ci brandissait un écran large ou plutôt un eCalico qui diffusait des messages en rapport avec l’évènement du jour… la suite par ici […]

Comments are closed.