sony logo

Sera-t-il bientôt possible de voir un match de foot dans un stade avec des projections en 3D holographique des joueurs sur le terrain ? C’est en tout cas le rêve un peu fou du géant japonais Sony.

L’idée est simple sur le papier : on filme les joueurs qui jouent, physiquement, dans le stade X et on projette le match en virtuel dans un stade Y. Le tout en 3D, évidemment, pour s’y croire le plus possible. Selon Howard Stinger, PDG de Sony, le concept aurait pu devenir réalité d’ici 2022. Pile pour la coupe du monde pour laquelle le pays du soleil levant était candidate.

En déplacement à Zurich, Stinger, membre de la délégation du Japon, a affirmé que le pays était prêt à « transformer 400 stades [ndlr : dans le monde] pour diffuser virtuellement les matchs ». « Trois cent soixante millions de personnes pourraient vivre l’expérience d’un match dans un stade plein. C’est 100 fois que le nombre de spectateurs lors de la Coupe du monde en 1994 aux USA » a-t-il encore ajouté.

Seulement voilà, c’est le Qatar qui a remporté la mise hier. Pas sûr que le Japon sera prêt à faire autant d’efforts sans avoir obtenu l’organisation de la Coupe du monde. Mais l’idée reste séduisante et montre bien que le futur de la diffusion s’imagine définitivement en relief.

Thomas Bernard (St.)