Situé en plein milieu entre le téléphone grand public et les Android haut de gamme, le Sony Ericsson Xperia X8 est le téléphone parfait pour vous initier au système d’exploitation de Google. Le défi du fabricant d’être numéro 1 sur la plateforme Android n’est pas impossible à atteindre..

Petit, léger et simple. En trois mots, voilà comment on pourrait résumer ce téléphone grand public sous Android. La version 1.6 (Donut) de ce X8 n’a rien à envier aux autres téléphones logiciellement ultérieurs. A vrai dire, on préférera un téléphone bien finalisé en 1.6 que des 2.1  qui semblent bâclés.. Notre plus grand étonnement fut l’écran tactile, d’une réactivité égalant largement celle des téléphones pommés. La navigation entre les menus est fluide, tout comme le démarrage d’applications.  On ne pourra regretter qu’un écran légèrement petit, d’une part pour l’écriture sur le clavier, et de l’autre pour profiter pleinement des fonctionnalités et applications qu’offre Android. Les écouteurs sont quant à eux, tout à fait convenables bien que peu confortables.

Au niveau des caractéristiques de base :

– Mémoire interne de 128Mb (avec extension SD jusqu’à 16 Gb)

– Edge / 3G / 3G+ (HDSPA)

– Appareil photo 3.2 mégapixels

– Timescape (Twitter/Facebook)

– E-mails

– Google Maps (GPS)

– TrackID (Reconnaissance musicale)

Pour 230 euros, ce téléphone est une aubaine pour ceux qui veulent débuter avec le système d’exploitation de Google. Il signe le début des mobiles grand public sous Android, accessibles au grand public et intuitifs. La coqué est séparable et varie en 4 coloris dégradés, nous ne doutons pas de le retrouver très bientôt dans les mains de toute la famille.

A noter qu’une mise à jour en 2.1 devrait tout de même être disponible d’ici la fin de l’année.

Nathan Soret (St.)