Selon le site spécialisé TechCrunch, un réseau de cambrioleurs a réussi à pénétrer dans plus de 50 maisons grâce aux informations collectées sur Facebook, et principalement grâce à Facebook Places. De quoi relancer le débat sur les dangers de la géolocalisation.

A Nashua, une ville de l’Etat du New Hampshire, aux Etats-Unis, des cambrioleurs particulièrement aux faites des dernières évolutions technologiques ont profité de Facebook pour dévaliser une cinquantaine de maison et amasser un butin de plus de 100 000 dollars. Selon TechCrunch, ce réseau de malfaiteurs a utilisé les informations d’utilisateurs librement partagées par ces derniers pour accomplir leur forfait.

Sont mis en cause: les mises à jour de statut trop explicite (genre: vacances à l’étranger avec toute la famille, J-1) et, surtout, les données de géolocalisation. Avec Facebook Places, récemment lancé aux Etats-Unis et bientôt disponible en Europe et en Belgique, vous – et vos amis – signalez à votre réseau où vous vous trouvez et avec qui en temps réel. Et, fatalement, “check in” à un endroit informe forcément que vous n’êtes pas à un autre. Comme votre domicile.

De quoi relancer le débat sur les dangers liés à la géolocalisation. On en reparle bientôt, avec l’arrivée de Facebook Places en Belgique.

Source: TechCrunch

1 COMMENTAIRE

  1. Ce système est déjà accessible en Europe via Google Latitude. Encore une fois il faut informer les utilisateurs et il faut que ces utilisateurs se donnent la peine de lire les instructions. Ensuite il faut faire attention de ne pas partager n’importe quelle info avec n’importe qui. C’est vous qui décidez.

    • Certes, Google Latitude propose sensiblement le même service. Tout comme Foursquare, Gowalla, Yelp et j’en passe.
      Il y a deux différences fondamentales, malgré tout.
      1. L’audience potentielle de Facebook. Pour comparer, Facebook compte 500 millions d’utilisateurs – même si tous n’utiliseront pas “Places” bien sûr – contre 3 millions pour Foursquare.
      2. Le public de Facebook est a priori moins technophile que celui des autres services. Et par conséquent moins conscient des dangers liés aux partages d’infos de géolocalisation.
      Edit: il fallait bien sûr lire 500 millions d’utilisateurs pour Facebook, et non 50, comme précédemment écrit. C’est désormais corrigé. Merci à Booba pour la relecture 😉

  2. Il y a toujours des débats sur les dangers de telle ou telle option, mais si les gens étaient moins c.o.n.s, ça n’arriverait pas!

    Facebook permet, dans les options de sécurité, de cacher son profil à toute personne n’étant pas amie.
    Alors si, en plus de ne pas activer cette option, ils crient haut et fort qu’ils ont laissé leur maison sans surveillance, faut pas s’étonner.. On pourrait presque dire que c’est de l’incitation au vol!

    • C’est bien juste! C’est la même chose avec le code de la route, inventé pour ceux qui conduisaient vraiment n’importe comment. Les limitations de vitesse, pour ceux qui ne savent pas adapter leur vitesse tout seuls, ceux qui ne savant pas conduire peuvent tout aussi bien se planter à 10 km/h!
      Non, sous prétexte que certains n’on toujours pas compris RTFM, j’ai pas envie qu’on retourne à l’âge de pierre!