Un studio liégeois prépare le fils spirituel de Speedball

La Gamescom 2023 fut l’occasion de rencontrer des développeurs belges. Le studio liégeois Wild Bishop travaille sur Judgeball : Lethal Arena, un successeur spirituel au jeu Speedball sorti en 1988.

Nous vous en parlions récemment, l’industrie du jeu vidéo belge est en plein boom. Le secteur est en train de grandir, les équipes se multiplient et les chiffres d’affaires générés par les studios belges sont encourageants depuis plusieurs années. Durant cette Gamescom 2023, nous avons eu l’occasion de rencontrer les membres de plusieurs studios belges qui nous ont livré des informations sur leur travail et sur leurs futures productions.

Parmi ces entreprises, nous avons pu rencontrer plusieurs membres de chez Wild Bishop, un studio indépendant basé à Liège, qui travaille en ce moment sur un titre nommé Judgeball : Lethal Arena. Leur toute première production est un jeu de sport brutal jouable en équipe de trois. Le Judgeball est une sorte de handball futuriste, le sport numéro un du monde de Nyx, un univers cyberpunk où évoluent plusieurs personnages jouables.

Les règles du jeu restent relativement simples à appréhender puisqu’il suffira de marquer des points en envoyant la balle dans les cages de l’équipe adverse. Judgeball propose une nuance grâce à son univers violent, puisqu’il est possible de jouer de manière brutale et de tuer les membres de l’équipe adverse. Nous contrôlons alors un personnage parmi les douze champions du jeu qui possèdent des capacités et des rôles différents.

Si le principe vous est familier, c’est parce que cette production est très inspirée d’un certain Speedball. Il s’agit d’un jeu vidéo sorti en 1988 sur plusieurs supports et qui propose de prendre part à un sport futuriste et brutal ou deux équipes s’affrontent en laissant la possibilité à leurs participants d’être violents envers les autres personnes sur le terrain. Un principe lui-même inspiré de films comme Rollerball.

Judgeball : Lethal Arena est donc une modernisation de la licence Speedball, et en particulier un hommage au deuxième épisode paru en 1990 sur plusieurs machines de l’époque. Une suite spirituelle qui ancre ce nouveau titre dans le présent en empruntant des mécaniques des jeux actuels. Wild Bishop s’inspire par exemple des jeux MOBA ainsi que de certains succès récents comme Overwatch pour proposer un jeu de sport original.

“C’est notre premier projet, on s’était posé la question : “Est-ce qu’on lance un projet raisonnable ou est-ce qu’on essaye directement de se donner des difficultés pour être prêt pour les suivants ?”. Comme on aime les défis, nous nous sommes dits qu’on allait réaliser un projet multijoueur online, avec un beau rendu graphique.” nous explique Bobby Tam, Creative Director chez Wild Bishop.

Ce studio reste une petite structure d’une quinzaine de personnes, mais qui se lance déjà dans un projet ambitieux avec ce Judgeball. Un sacré challenge débuté il y a plus de trois ans et qui donne déjà des résultats prometteurs grâce à une bêta accessible sur Steam. Le but du studio est de proposer une campagne de financement participatif ainsi qu’un accès anticipé dans les mois qui viennent.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.