Test – One Piece Odyssey : un RPG ambitieux dans l’univers du manga

Après avoir porté l’univers de One Piece à la sauce musô, Namco Bandai nous livre cette fois un ambitieux jeu d’aventure. Sur le papier, One Piece Odyssey s’annonçait comme un jeu très ambitieux. Le résultat peine toutefois à convaincre…

Les adaptations du célèbre manga One Piece en jeux se succèdent sans toutefois se ressembler. Après avoir été décliné en jeu de combat et en musô, One Piece est cette fois décliné en un jeu d’aventure, dans la veine d’un Final Fantasy. Car à la différence de World Seeker, Odyssey ne propose pas des affrontements en temps réel mais au tour par tour.

On reconnait les rôles principaux au premier coup d’oeil.

Annoncé comme un projet ambitieux, Odyssey avait tout pour séduire sur le papier : une réalisation solide, un monde ouvert qui s’annonçait très riche, un récit totalement inédit et surtout un gameplay inspiré des plus grands RPG. Les fans de One Piece avaient sérieusement de quoi frétiller de frénésie. L’éditeur Namco Bandai a toutefois peut-être été un peu trop gourmand avec ce projet, qu’il a confié au studio qui avait réalisé les remakes de Pokémon Diamant Brillant et Perle Scintillante sur Nintendo Switch, ILCA, un studio de taille relativement modeste, qui dispose de ressources relativement limitée.

Avec un tel background, il était évident que One Piece Odyssey serait soit une excellente surprise, soit une déception pour les fans. Et malheureusement pour eux, One Piece Odyssey est davantage une déception qu’une bonne surprise…

Les combats se jouent au tour par tour.

Comme on l’a dit plus haut, le projet avait pourtant tout pour faire fantasmer les fans. L’éditeur était en effet allé jusqu’à recruter Eiichiro Oda, le créateur de la franchise en personne, pour superviser la narration. S’il est fidèle à l’univers de One Piece sur le plan narratif, Odyssey peine toutefois à convaincre avec son scénario mou du genoux qui a tendance à un peu trop tourner en rond. L’histoire prend place ici au coeur de l’arc de Marine Ford, juste avant l’arrivée de Jinbei dans l’équipage. Les pirates du Chapeau de Paille se sont échoués sur une île tropicale remplie de mystères. Sur place, ils se rendent très vite compte que l’île Waford, d’apparence très calme, est en réalité le repère de créatures très puissantes, qu’ils affronteront tout au cours de leur exploration. On le sent, on est ici face à un scénario prétexte et c’est là tout le problème puisqu’on aurait clairement préféré retrouver un scénario totalement inédit qui aurait fait office de stand-alone. Difficile de prendre l’histoire en route, si vous n’avez jamais vu un épisode de la série. Le studio s’est même permis de réécrire quelques passages de l’intrigue principale, ce qui ne plaira pas forcément aux fans. Ceci étant dit, de façon générale, Odyssey reste fidèle au matériau d’origine.

On le sent, un gros effort a même été réalisé pour tenter de rendre cette aventure intéressante. On pense aux nombreuses cinématiques et dialogues qui ponctuent l’aventure, mais aussi aux nombreuses voix officielles de la série, qui ont été recrutées pour les doublages (en japonais) du jeu. Les développeurs jouent clairement aussi la carte du fan-service à gogo, avec les poses langoureuses des personnages féminins, l’humour caractéristique de Luffy et des situations parfois très cocasses. On reconnait la patte One Piece et c’est bien là le plus important. L’ennui, c’est que le récit principal est atrocement lent à se développer et que si les dialogues et cinématiques sont nombreux, ils ont également tendance à être atrocement fades…

La progression est très dirigiste.

Côté gameplay, Odyssey peine également à convaincre. Si la partie combat au tour par tour est réussie, avec un système de switch d’un personnage à l’autre intelligent, une interface soignée et des affrontements à la fois dynamiques et techniques, d’autres aspects du jeu fonctionnent nettement moins bien. Durant les combats, le joueur pourra passer d’un personnage à l’autre de la pression d’un seul bouton. Il pourra ainsi décider de cibler prioritairement l’adversaire qui pourra attaquer au tour suivant. Chaque membre de l’équipe a ses propres spécialités, qui ont bien entendu toutes des malus ou bonus face à certains types d’adversaires. Outre les coups de base, on retrouve des coups spéciaux, l’utilisation de divers items durant les combats, pour récupérer par exemple de l’énergie, et des “billes” qui permettent d’améliorer les compétences des personnages. Assez technique tout en restant très accessible, Odyssey est vraiment plaisant dans sa partie combat, même si on lui reprochera un certain manque de difficulté et une surabondance de combats face à des ennemis souvent trop faibles.

Si la partie combat fonctionne donc plutôt bien, le reste du jeu a beaucoup plus de mal à convaincre. A commencer par la partie exploration. Si vous vous attendiez à un vaste monde ouvert, vous risquez d’être sacrément déçus car en réalité, Odyssey est un jeu très dirigiste dans lequel vous suivrez la plupart du temps des couloirs en ligne droite en récoltant tout ce qui brille. On enchaine les quêtes Fedex sans ambition et les à-côtés sont peu nombreux puisque l’évolution des personnages se fait de façon automatisée. Pas de points d’expérience à attribuer donc, ni de mini-jeux à découvrir. Odyssey est clairement un jeu de rôle très pauvre, qui mise absolument tout sur la partie combats. A un tel point d’ailleurs qu’on frôle la saturation dès le second chapitre. Et c’est bien dommage car ces combats sont plaisants, mais ils ont tendance à être vite répétitifs et à tourner en rond. Le plus ennuyeux dans tout ça, c’est qu’on passe facilement la moitié de son temps à regarder des cut-scenes et à lire des dialogues qui manquent cruellement de conviction. Vous l’aurez compris, le rythme du jeu a tendance à être très mou.

Ne vous fiez pas aux apparences, le jeu reste très dirigiste.

Sur le plan technique, One Piece: Odyssey peine également à convaincre avec ses décors sans vie, ses niveaux linéaires et son cel-shading qui joue à fond les cache-misère. La bonne nouvelle, c’est que les personnages et les monstres ont au moins le mérite d’être joliment modélisés. On ressent la patte One Piece. Mais on n’est clairement pas ici face à un jeu triple-A. Si on ressent l’ambition du studio de nous livrer un RPG ambitieux, le résultat est loin d’être à la hauteur de notre attente et cela se ressent à tous les niveaux. Le level-design est atrocement pauvre, la progression linéaire, le jeu répétitif et à défaut d’être fan absolu de la franchise, il est bien difficile de fermer les yeux sur les énormes défauts de ce JRPG, trop simple pour un vrai amateur de jeux de rôle, et trop peu accessible pour les quidams qui ne connaissent pas l’univers de One Piece.

Clairement, on aurait préféré que Namco Bandai nous livrent un scénario totalement inédit, plutôt que de revisiter un arc en ajoutant quelques passages inédits. D’autant plus qu’au niveau de l’intrigue, les incohérences sont nombreuses.

Bref, s’il est loin d’être une catastrophe, Odyssey est également loin d’être le jeu triple-A qui ferait fantasmer n’importe quel fan de la franchise. Les idées sont là, mais le résultat n’est juste pas à la hauteur des ambitions, et c’est bien dommage. Reste que pour les fans, voici une belle occasion de réexplorer l’un des arcs narratifs les plus plaisants de la série, et pourquoi pas une jolie porte d’entrée pour le genre des RPG…

Conclusion

Ambitieux sur le papier, One Piece: Odyssey est toutefois une adaptation très décevante de l’œuvre d’Eiichiro Oda. Namco Bandai a sans doute eu les yeux plus gros que le ventre avec ce projet de jeu triple-A, qui a été confié à un tout petit studio. Marchant sur les traces des classiques du JRPG, Odyssey parvient à convaincre dans sa partie combats au tour par tour grâce au dynamisme de ses affrontements, mais peine à séduire au niveau de la partie exploration. Avec son level-design pauvre, ses niveaux ultra-linéaires et son contenu léger, le jeu de Namco Bandai fait pâle figure à côté des plus gros RPG. Odyssey s’adresse également clairement aux fans de la franchise avec un jeu qui ne propose pas vraiment une histoire originale mais se veut plutôt la version étirée d’un arc narratif, avec quelques passages inédits. Les incohérences sont nombreuses et il faut l’avouer, on a bien du mal à s’intéresser à un scénario qui a tendance à furieusement tourner en rond… Si vous ne connaissiez pas du tout l’univers de One Piece, mieux vaut d’ailleurs éviter de se lancer dans cette aventure, qui ne propose aucun récapitulatif scénaristique… En définitive, il faudra être très tolérant pour prendre son pied sur ce jeu, qui ne manque certes pas d’ambition mais qui a bien du mal à les concrétiser. Pas forcément déplaisant à parcourir, Odyssey est toutefois loin d’une expérience marquante pour les joueurs…

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

One Piece Odyssey

Gameplay 6.5/10
Contenu 6.0/10
Graphismes 6.0/10
Bande son 6.5/10
Finition 5.0/10
6.0

On aime :

Les combats au tour par tour

Fidèle à l'univers One Piece

Une jolie mise en scène

On aime moins :

Une progression très linéaire

Un récit peu captivant

Beaucoup trop assisté

Visuellement assez pauvre

Trop de chargements et coupures