Crédit : D.R.

Téléchargement illégal : la France s’en prend aux hébergeurs de fichiers

L’industrie française du divertissement demande la coopération des opérateurs Internet. L’objectif ? Bloquer l’accès à certains sites d’hébergement.

La guerre contre le téléchargement illégal et son homologue, le streaming illégal, s’intensifie. Cette fois-ci, c’est en France que cela se passe. En effet, plusieurs acteurs du secteur du cinéma s’en prennent directement aux intermédiaires. Autrement dit, aux hébergeurs de fichiers.

Selon L’Informé, la Fédération nationale des éditeurs de films (FNEF), le syndicat de l’édition vidéo (SEVN), l’Association des producteurs indépendants (API), l’Union des producteurs de cinéma (UPC) et le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) ont assigné quatre opérateurs en justice. À savoir : Orange, Bouygues, SFR, et Free.

L’objectif est très clair, il s’agit de forcer le quatuor à coopérer dans la lutte. Ainsi, la FNEF et ses partenaires réclament le blocage de quatre sites distincts. Upvid, Uvideo, Fembed et Uqload. À noter qu’une audience préliminaire s’est tenue ce lundi 5 décembre.

Le blocage de tels sites constituerait une première en France, les plaignants disposent de solides arguments. D’une part, ils rémunèrent les utilisateurs qui mettent les contenus piratés à disposition. Et, en parallèle, ces hébergeurs monétisent les vidéos par le biais de publicités. De quoi donner du grain à moudre à la justice.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.