Avant les téléphones, Samsung vendait… des nouilles

Si Samsung est aujourd’hui connue comme un géant de l’électronique, cela n’a pas toujours été le cas.

Avant de devenir le conglomérat que l’on connaît aujourd’hui, Samsung a débuté modestement. Il a fallu beaucoup de temps, et d’acharnement, pour hisser la marque au sommet de l’économie coréenne.

C’est en 1938 qu’est née la marque Samsung. La Corée du Sud est alors sous occupation japonaise. Lee Byung-Chul s’installe dans la ville de Daegu et ouvre son entreprise : Samsung Sanghoe. À l’époque, il n’est pas question d’électronique, mais de négoce. La société, qui emploie tout juste une quarantaine d’employés, traite avec les épiceries locales et produits ses propres nouilles.

Le fondateur de la marque n’a jamais caché son ambition. À savoir : faire de Samsung un géant de l’industrie. Pour atteindre ses objectifs, Lee Byung-Chul diversifie ses activités. Sa société devient propriétaire d’une raffinerie de sucre au début des années 1950, puis d’une usine de tissage quelque temps plus tard.

Le commerce, les assurances, la sécurité, le bâtiment… Tout y passe.

Toutefois, il faut attendre 1969, soit 31 ans, pour que l’entreprise commence à s’intéresser à l’électronique. Le groupe ouvre plusieurs divisions, dont Samsung Electronics Devices, pour s’attaquer au marché et lance son premier produit : une télévision en noir et blanc.

Aujourd’hui, le groupe Samsung représente un chiffre d’affaires annuel de plus de 200 milliards de dollars. Sacrée performance pour un vendeur de nouilles…

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.