Crédit photo: Unsplash

Netflix : l’offre à 5,99€ exclut des tas de séries

Ce jeudi 3 novembre, Netflix lance son nouvel abonnement. Toutefois, ceux qui optent pour cette formule devront se passer de très nombreuses productions.

À partir de cet après-midi, 17 heures, Netflix lance Essentiel avec publicités. Pour rappel, le nouvel abonnement propose un tarif réduit, 5,99€ par mois, en échange de quelques concessions.

Ainsi, le géant du streaming impose désormais, aux utilisateurs qui optent pour cette formule, des publicités. Les annonces, d’une trentaine de secondes maximum, sont diffusées en amont du contenu sélectionné. Par ailleurs, les abonnés à Essentiel avec publicités doivent aussi se contenter d’une résolution en HD 720p, tandis que les fonctionnalités de téléchargement et de visionnage hors ligne sont purement et simplement supprimées.

Moins de fonctionnalités et moins de contenu

Néanmoins, le vrai problème de cet abonnement se situe surtout dans l’appauvrissement du catalogue. Cet été, PDG de la firme, Ted Sarandos a déjà prévenu. « La grande majorité des contenus sont disponibles, mais certains ne le sont pas et nous essayons de trouver un accord avec les studios », indique-t-il alors. Seulement, il semble que malgré le lancement plus qu’imminent de la nouvelle offre Netflix, les négociations n’ont toujours pas abouti.

Selon le Wall Street Journal, l’entreprise est encore en pleine discussion avec cinq studios : Disney, NBC Universal, Sony Pictures, Warner Bros. et Lions Gate. Dans les faits, cela implique que certains gros succès de la plateforme sont toujours absents de la formule Essentiel avec publicités. Parmi eux, on retrouve, entre autres, How to Get Away with Murder, You, Breaking Bad, Cobra Kaï ou encore The Crown.

Si le média américain précise que les contenus exacts qui sont absents du service sont encore à déterminer, un certain nombre de séries et de films cultes pourraient devenir inaccessibles aux abonnés de la nouvelle offre. Leur présence repose entièrement sur l’aboutissement, ou non, des négociations. Ce qui est certain en revanche, c’est que cette amputation est pour le moment bien réelle.

À noter que l’abonnement Essentiel avec publicités n’est disponible que dans une douzaine de pays pour le moment. La Belgique ne fait pas partie de la première vague, mais pourrait bien les rejoindre dans les mois à venir.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.