Conduite autonome : l’Europe autoriserait bientôt les dépassements et le 130km/h

Les voitures autonomes de niveau 3 pourraient bientôt circuler librement sur les voies rapides européennes.

Lâcher le volant sur l’autoroute, cela devrait prochainement être possible. Bien entendu, cela ne concerne pas tous les véhicules. Il est ici question des voitures autonomes de niveau 3. Pour rappel, ces niveaux permettent de classifier les systèmes automatisés d’un véhicule. Ainsi, les voitures autonomes de niveau 2 embarquent un régulateur de vitesse qui accélère et freine de lui-même, ainsi qu’une aide à la conduite qui permet de rester dans sa voie. Le niveau 3, lui, passe un autre cap et permet au conducteur de ne plus avoir à surveiller la route.

À l’heure actuelle, seule l’Allemagne dispose de tels véhicules, par l’intermédiaire de Mercedes. En effet, la conduite autonome de niveau 3 est disponible sur certains modèles du constructeur et peut être activée sur les autoroutes et voies rapides. Pour peu que le conducteur ne dépasse pas les 60 km/h.

120 km/h sans les mains

Relayée par Automobile Magazine, l’information provient d’Autoweek. Selon le site néerlandais, l’Union européenne a modifié le texte du paquet de lois en vigueur pour les véhicules. Plus encore, le Forum mondial pour l’harmonisation des réglementations pourrait voter en faveur de ce nouvel ensemble de législations. Or, parmi les nouveautés, on retrouve la possibilité de rouler jusqu’à 130 km/h (ou 120 km/h pour la Belgique) sur les autoroutes et les voies rapides. Ceci pour tous les véhicules autonomes de niveau 3.

À noter qu’une deuxième innovation pourrait faire son apparition, puisque les voitures concernées seraient en mesure d’effectuer un dépassement par elles-mêmes. Sur ce point, les législations américaines et européennes diffèrent d’ailleurs. Outre-Atlantique, la voiture prend la décision sans consulter le conducteur. Sur le Vieux Continent, une confirmation humaine est nécessaire.

Cependant, la modification de la réglementation ne signifie pas que les voitures autonomes vont envahir les routes européennes. En effet, il revient à chaque État de décider s’il accepte, ou non, d’appliquer la nouvelle législation.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.