Crédits : Unsplash

Doccle va permettre de recevoir des envois recommandés numériques

Les utilisateurs de la plateforme d’administration Doccle peuvent désormais recevoir des envois recommandés numériques.

“Les lettres perdent leur valeur juridique si elles sont remises à la mauvaise personne ou à la mauvaise adresse”, expliquent les représentants de la plateforme Doccle à Datanews. Ils ajoutent, “souvent, les gens ne sont tout simplement pas chez eux lorsqu’ils doivent signer”.

Un service “indispensable” et sécurisé

En Belgique, pas moins d’une plainte sur trois concerne les envois recommandés. C’est ce que révèlent nos confrères de Datanews s’appuyant sur les chiffres du Service de médiation pour le secteur postal. Face à ce constat, “une solution fiable est indispensable” insiste Bram Lerouge, directeur général de Doccle auprès du média. Et ce, surtout quand il est question de documents juridiques et contractuels importants. C’est ainsi que, sur Doccle, les entreprises peuvent désormais envoyer des documents numériques recommandés via la plateforme et les destinataires les recevoir.

Côté sécurité des données, Doccle affirme avoir armé sa solution contre les fraudeurs. Par exemple, la plateforme “garantit que l’envoi numérique est exclusivement remis au destinataire”, écrit Datanews. Et ce, grâce à l’identification nécessaire via une carte d’identité électronique ou Itsme.

La même valeur juridique que la version papier

Pour le développement du service, Doccle a travaillé en partenariat avec Connect Solutions. Ce qui lui a permis d’obtenir une certification “eIDAS”.

En Europe, le règlement eIDAS concerne l’identification électronique et les documents électroniques. Sa mission est d’“établir un cadre d’interopérabilité pour les différents systèmes mis en place au sein des États membres afin de promouvoir le développement d’un marché de la confiance numérique”, écrit l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information. En bref, le règlement formule des exigences relatives à la reconnaissance mutuelle des moyens d’identification électronique et à celle des signatures électroniques. Et ce, pour les échanges entre les organismes du secteur public et les usagers.

Cette certification confère à Doccle la même valeur juridique que l’envoi recommandé papier. “Plusieurs partenaires de premier plan du secteur bancaire, des compagnies des eaux et des pouvoirs publics sont déjà prêts à utiliser les envois recommandés numériques”, conclut Bram Lerouge à Datanews.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.