Crédits : Motional

Des robots vont livrer des plats à domicile à Los Angeles

Uber Eats s’essaie à la livraison autonome par robot avec deux startups.

Uber Eats lance deux projets pilotes de livraison autonome aujourd’hui à Los Angeles. Il s’agit de deux partenariats. Le premier, avec Motional, concerne les véhicules autonomes. Il avait déjà été annoncé en décembre. Le second est un partenariat avec la société de livraison sur trottoir Serve Robotics, une société issue d’Uber elle-même.

“Ces deux projets pilotes nous permettront d’apprendre ce que les clients veulent réellement, ce que les commerçants veulent réellement et ce qui a du sens pour la livraison”, a déclaré un porte-parole d’Uber à TechCrunch.

Livraisons courtes et longues

Les essais se limiteront à des livraisons de quelques commerçants seulement. Serve Robotics effectuera des livraisons courtes à West Hollywood. De son côté, Motional, une entreprise de technologie de véhicules autonomes, se chargera des livraisons plus longues à Santa Monica.

Tous les clients qui se trouvent dans des zones d’essai auront la possibilité de se faire livrer leur repas par un véhicule autonome. Ils pourront le suivre, le “tracker”, comme pour une livraison normale. Une fois la nourriture sur le pas de la porte, les clients pourront déverrouiller le véhicule, pour obtenir leur repas. Et ce, à l’aide d’un code d’accès. Il se trouvera, soit dans une glacière du Serve, soit sur le siège arrière d’une voiture Motional.

À quel prix ?

Normalement, Uber devrait facturer les livraisons de Serve. Les robots de la société seront pour la plupart capables de fonctionner de manière autonome. Mais, dans certains cas, des opérateurs à distance prendront le contrôle. Par exemple pour traverser une rue. Par contre, comme les livraisons par véhicules autonomes en Californie nécessitent un permis que Motional ne possède pas, les clients ne seront pas facturés pour les livraisons effectuées par leurs véhicules. Pour le moment, la société ne dispose que d’un permis de test avec un conducteur de sécurité à bord. “Les opérateurs humains prendront le contrôle à proximité des lieux de dépôt pour assurer une expérience pratique et transparente pour les clients”, a déclaré un porte-parole.

“Nous espérons que les essais seront concluants, que nous en tirerons des enseignements au cours des prochains mois et que nous saurons comment étendre le système”, a déclaré le porte-parole d’Uber. Enfin, Uber a déclaré à TechCrunch que l’entreprise envisageait de s’associer à plus d’un acteur dans l’espace, et que le public pourrait commencer à voir plus de partenariats à l’avenir.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.