Une vidéo hilarante de policiers qui tentent d’arrêter une voiture autonome fait le buzz

Une vidéo en ligne présente un cas d’étude contemporain : que se passe-t-il lorsque la police tente d’appréhender un véhicule autonome et ne trouve personne à l’intérieur ?

La police de San Francisco a arrêté un véhicule exploité par Cruise, une société de voitures autonomes soutenue par General Motors. Dans la vidéo publiée le 1er avril, les officiers se sont approchés de la voiture, qui roulait sans phares, pour constater qu’elle était vide.

Une scène futuriste

À suivre, le scénario d’une vidéo qui a depuis largement circulée sur les médias sociaux. Première scène, des agents de la police de San Francisco se dirigent vers un véhicule parce que ses phares sont éteints. L’agent tente d’ouvrir la porte du conducteur, manifestement choqué par le fait qu’il n’y avait personne à l’intérieur de la voiture.

Sur la bande sonore, on entend un passant s’étonner “il n’y a personne dedans, c’est dingue”. Ensuite, on observe la voiture, sans conducteur, se diriger de l’autre côté de l’intersection, laissant derrière elle les officiers de police. Petit détail, cette histoire est bien vraie et se déroule à San Francicsco.

Une voiture autonome de covoiturage

Depuis novembre 2021, la société Cruise travaille à déployer sa technologie de conduite autonome à des fins de covoiturage. Son service en transportant les usagers dans la ville, sans chauffeur. Les tests de cette technologie ont commencé il y a déjà plus de cinq ans.

Suite à la publication de la vidéo et aux réactions qu’elle a scuscité, la société a déclaré dans un tweet que le véhicule s’était comporté comme prévu en se déplaçant vers un endroit plus sûr. À savoir, de l’autre côté de l’intersection. Là où la police a d’ailleurs pu réaliser son intervention et n’a émis aucune contravention. Dans un tweet publié par Cruise, on peut lire “Notre véhicule autonome a cédé le passage au véhicule de police, puis s’est rangé à l’endroit sûr le plus proche, comme prévu. Un officier a contacté le personnel de Cruise et aucune citation n’a été émise”.

Cruise a également indiqué travailler en étroite collaboration avec le département de police de San Francisco sur la façon d’interagir avec ses véhicules. Un numéro de téléphone est d’ailleurs dédié à ce genre de situation. C’est pourquoi, suite à l’événement, la police a effectivement contacté la ligne d’urgence fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La société a tout de même dû corriger le bug en question du véhicule.

Une situation qui pourrait se banaliser

Pour remettre cet événement dans son contexte, quelques semaines auparavant, Waymo, une autre entreprise de voitures autonomes, annonçait qu’elle déploierait aussi des véhicules sans conducteur à San Francisco. À savoir que cela fait plus de dix ans que l’entreprise étudie cette technologie. Elle effectue d’ailleurs des trajets sans conducteur en Arizona depuis plus d’un an.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.