Crédit photo : AFP

Truth Social, le réseau social lancé par Donald Trump, ne séduit pas

Coup dur pour la plateforme de médias sociaux de Donald Trump qui n’a attiré que 1,2 million d’installations.

En février, l’ancien président américain Donald Trump lançait Truth Social, son propre réseau social. L’objectif ? Se venger de Twitter et Facebook, dont il avait été banni depuis les attaques du Capitole et des allégations de fraude électorale en 2020.

Un nombre d’inscriptions en baisse et un déclin du trafic

Malgré un lancement en fanfare, un mois après son lancement, le réseau Truth Social a dégringolé dans le classement des téléchargements sur l’App Store américain. En effet, l’application s’est trouvée pendant un certain temps en tête des téléchargements de l’App Store. Elle se trouve désormais à la 173e place.

Classement des applications sur l’App Store par téléchargements, de février 2022 au 4 avril 2022. Crédits : https://app.sensortower.com/

Ces chiffres proviennent des analystes de la société technologique Sensor Tower. En clair, aujourd’hui, Truth Social n’est installé que sur 60.000 iPhone chaque semaine. C’est 93% qu’au moment du lancement, a déclaré Stephanie Chan, stratège chez Sensor Tower, à Yahoo. En effet, lors de la première semaine, le cabinet avait répertorié 870.000 installations. Pour ne rien arranger, l’audience de Truth Social aurait plongé à 300.000 visites par jour.

Donald Trump voit rouge

Sensor Tower surveille les performances et les données des applications. Cette analyse de Truth Social intervient près d’un mois après que des sources proches de l’ancien président ont déclaré au DailyBeast qu’il s’était plaint de l’application depuis son lancement. Il aurait fait allusion à la presse négative sur Truth Social et le manque d’utilisateurs. “What the fuck is going on” se serait exclamé plus précisément Donald Trump.

Pour l’ancien président, ce réseau social est une revanche à prendre. D’ailleurs, 300 millions de dollars ont été investis dans sa création. En clair, selon lui, cette application constituait une réponse aux soi-disant interdictions de “liberté d’expression” engrangées par ces deux plateformes et devait libérer ses utilisateurs de “la tyrannie de la Big Tech”. Une mission plutôt illusoire lorsqu’on constate les chiffres rapportés par Sensor Tower.

Quelques hypothèses

Le trafic relativement faible pourrait s’expliquer partiellement par la liste d’attente de Truth Social. Pour rappel, lors du lancement de l’application, des dizaines de milliers de personnes avaient été placées sur une liste d’attente. Et ce, alors que l’application rencontrait des difficultés techniques.

Encore plus surprenant, depuis le 21 février, l’ancien président n’a lui-même jamais publié de post. Son fils aîné, Donald Trump Jr., a fait sa première publication le 30 mars seulement. Dernier détail explicatif, la plateforme n’est actuellement disponible que sur les appareils iOS et qu’aux États-Unis. Ce qui limite le potentiel total de la nouvelle base d’utilisateurs. À noter qu’elle n’est pas non plus opérationnelle sur navigateur web, ce qui aurait permis de rameuter quelques utilisateurs Android.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.