Crédits : Paul Hanaoka (Unsplash)

Uber ajoute une “surcharge carburant temporaire” à ses tarifs aux Etats-Unis

En pleine augmentation des prix de l’essence, l’application Uber met en place une surcharge temporaire pour le carburant aux États-Unis et au Canada.

À compter du 16 mars, les consommateurs américains et canadiens paieront une surtaxe de 0,45 ou 0,55 dollar sur chaque trajet Uber. Pour les commandes Uber Eats, la surtaxe s’étendra de 0,35 à 0,45 dollar. À noter que le prix dépendra de l’emplacement et que la totalité, soit 100 % de cet argent, “ira directement dans les poches des travailleurs“, indique Uber.

Uber fait face à l’augmentation des prix de l’essence

“Bien que les bénéfices sur notre plateforme restent élevés par rapport aux tendances historiques, la récente flambée des prix de l’essence a affecté les conducteurs de covoiturage et de livraison. Pour aider à réduire ce fardeau, nous mettons en place une surcharge temporaire pour le carburant” a annoncé Uber dans un communiqué le 11 mars. Les suppléments sont calculés en fonction de la distance moyenne des trajets et de l’augmentation du prix de l’essence dans chaque État américain.

Pour une remise en contexte, cette mesure intervient alors que les prix de l’essence atteignent des sommets historiques dans le monde entier et que les prix de l’énergie montent en flèche à la suite de l’invasion russe en Ukraine. D’ailleurs, la semaine dernière, le président Joe Biden a annoncé que les États-Unis allaient interdire toutes les importations de pétrole, de gaz et d’énergie russes. Selon lui, cette mesure porterait un coup à “la machine de guerre de Poutine”.

L’exception new-yorkaise

Tous les trajets dont la course commence à New York sont exclus de cette augmentation. Même chose pour les commandes livrées à des clients de la ville.

Pour rappel, le 1er mars, les chauffeurs new-yorkais avaient déjà reçu une augmentation de salaire de 5,3 %. Celle-ci tient compte de la hausse du prix de l’essence. De plus, la grande majorité de ces livreurs utilisent des vélos plutôt que des voitures.

Aider les coursiers 

Les prix des carburants ont augmenté dans le monde entier. Uber aurait mis en place ces surcharges pour aider les chauffeurs et les coursiers à faire face à la flamber des prix, “sans imposer une charge supplémentaire trop lourde aux consommateurs”. Ainsi, l’ensemble de la somme générée par cette augmentation profitera aux coursiers, responsables du paiement de l’essence qu’ils utilisent.

Uber précise tout de même que le coût de l’essence représenterait moins de 10 % des revenus totaux des chauffeurs. Et que cela n’avait pas changé de manière significative depuis un an.

Promouvoir un virage vers l’électrique

À noter que les conducteurs qui ont renié l’essence pour passer à l’électrique peuvent bénéficier d’un potentiel de revenus plus élevé. Et ce, grâce au programme Green Future d’Uber. Ce dernier récompense les conducteurs de voiture électrique (VE), en leur offrant 1 dollar de plus par trajet et jusqu’à 4 000 dollars par an, par exemple.

“Nous avons également négocié des remises pour les conducteurs sur les principaux modèles de VE et des offres spéciales sur la recharge” ajoute Uber.

Des surcharges temporaires

La mesure est temporaire, au moins pour les 60 prochains jours. Uber s’engage ensuite à réévaluer ces nouveaux tarifs.

Ainsi, au cours des prochaines semaines, “nous prévoyons d’écouter attentivement les commentaires des consommateurs, des transporteurs et des conducteurs” promet la société. Son équipe s’engage également à suivre l’évolution du prix de l’essence afin de déterminer si elle doit apporter des changements supplémentaires.

Pour le moment, rien n’indique que les trajets Uber en Belgique seront concernés ou pas par cette hausse à l’avenir.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.