Crédits : Pawel Czerwinski (unsplash)

Google rachète le spécialiste de la cyberdéfense Mandiant pour 5 milliards d’euros

Mandiant a conclu un accord définitif en vue de son acquisition par Google.

Google a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord définitif en vue de l’acquisition de Mandiant. Il s’agit d’un des leaders de la cyberdéfense et de la réponse dynamique.

Pour 23 dollars par action, la transaction, entièrement en espèces, est évaluée à environ 5,4 milliards de dollars, soit près de 5 milliards d’euros. Elle comprend aussi la trésorerie nette de Mandiant. Dès la clôture de l’acquisition, Mandiant rejoindra Google Cloud.

Un nouveau membre pour Google Cloud

Cette opération permettra à Mandiant d’intégrer son service de détection des menaces et de renseignement, ainsi que ses services de test et de validation à Google Cloud.

Le directeur général de Mandiant, Kevin Mandia, a déclaré qu’il avait été attiré par Google en tant qu’acheteur en raison de son désir de mieux automatiser la cybersécurité. Grâce à ce rachat, il espère sécuriser plus efficacement les environnements Cloud contre les pirates.

Le service fournira une suite d’opérations de sécurité de bout en bout, ainsi que des services de conseil. Sa mission est d’aider les clients à relever les défis de sécurité critiques et à rester protégés.

Focus sur la cybersécurité 

Depuis environ 18 ans, Mandiant “a fourni une expertise de première ligne inégalée et des renseignements sur les menaces à la pointe de l’industrie” indique le communiqué. Ainsi, chaque année, les services de Mandiant répondent à des milliers de violations de sécurité.

Ces violations de sécurité constituent des informations à la base des solutions de cyberdéfense dynamiques de la société. Un atout considérable alors qu’“aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à des défis de cybersécurité dont la fréquence, la gravité et la diversité se sont accélérées, créant un impératif de sécurité globale”, alerte Google.

S’inspirer de Mandiant

Dans ce contexte, Google Cloud a d’ailleurs intégré la sécurité native du Cloud à la base de sa technologie. L’objectif est de bloquer les logiciels malveillants, les tentatives de phishing et les cyberattaques potentielles. Selon le communiqué, “l’acquisition de Mandiant souligne l’engagement de Google Cloud à faire évoluer ses offres de sécurité pour mieux protéger et conseiller les clients dans leurs environnements sur site et en nuage”.

Thomas Kurian, directeur général de Google Cloud, a déclaré que Google souhaitait s’inspirer de la recherche sur les menaces menée par Mandiant pour appliquer des solutions de sécurité à ses produits. Google a d’ailleurs l’intention de conserver la marque Mandiant.

Une acquisition sous conditions

L’acquisition de Mandiant par Google se soumet aux conditions de clôture habituelles. À savoir, l’obtention de l’approbation des actionnaires de Mandiant et des autorités de réglementation. À noter que, c’est seulement suite à cette conclusion de l’acquisition que Mandiant rejoindra Google Cloud.

Si les autorités de régulation approuvent l’opération, il s’agira de la deuxième acquisition la plus importante jamais réalisée par Google. Pour rappel, en 2012, le moteur de recherche avait acquis Motorola pour un montant de 12,5 milliards de dollars. Deux ans plus tard, Google avait revendu l’entreprise à Lenovo pour 2,9 milliards de dollars. Nest représente la troisième acquisition la plus importante du géant du Web. L’entreprise américaine spécialisée dans le domaine de la maison connectée a été achetée pour 3,2 milliards de dollars en 2014.

Les deux parties devraient conclure la transaction plus tard dans l’année.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.