Une startup belge promet des économies de 40% sur le chauffage, avec ses vannes intelligentes

4INCH, une société belge, mise sur les nouvelles technologies pour rendre le quotidien de tout un chacun plus agréable. Snugr est le nom donné à sa solution de gestion et d’optimisation du chauffage. 

4INCH, pour “for intelligent change”, est le fruit d’un projet de deux amis d’enfance, Xavier Hang et Jérôme Vermaelen. Tous les deux se sont d’abord lancés dans la création d’un système de domotique complet. “Mais nous avions le défaut de répondre favorablement à toutes les demandes de nos clients”, se souvient M. Hang. À chaque nouvelle fonctionnalité ajoutée, les deux associés peinaient de plus en plus à définir un produit concret et commercialisable.

En 2012, les deux compères participent à un concours de start-up. Et cette fois-ci avec une spécialisation bien définie, le chauffage. “C’est ce qui me semblait être le plus important” affirme Xavier Hang.

Un système de gestion du chauffage

Le fondateur confie que dans un premier temps, il a été difficile d’établir si la population accordait plus d’importance au confort ou aux économies. Il s’est avéré que, “très souvent”, ces deux préoccupations atteignaient le même niveau de considération. Plus particulièrement, leurs clients pointaient du doigt la gestion du chauffage, plus difficile à gérer que celle des luminaires.

“On a décidé de se concentrer sur la gestion du chauffage et nous avons retiré le mot domotique de notre vocabulaire”

Ce processus leur a permis de simplifier le produit et ses objectifs. Snugr, leur premier produit, est destiné aux personnes qui souhaitent augmenter leur confort et réduire leur consommation d’énergie. Ce petit boîtier permet d’obtenir une température et des plannings de chauffage différents dans chaque pièce. Le programme peut être géré à distance depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Un gain de confort et d’énergie

D’après 4INCH, l’entreprise productrice de Snugr, le chauffage représente désormais 30% des dépenses opérationnelles des espaces de bureaux, entreprises et autres bâtiments industriels.

En effet, dans ces lieux, le thermostat est généralement placé à un endroit bien précis. Mais ne posséder qu’un thermostat peut poser problème, affirme le fondateur. Une fois que la pièce contenant le thermostat atteint la température demandée, alors toutes les autres pièces s’arrêtent de chauffer. Le tout, malgré une isolation et une superficie différentes.

Xavier Hang insiste, contrairement aux dispositifs concurrents, “d’après les horaires définis et la température demandée, Snugr active les radiateurs, pièce par pièce”. Autrement dit, la solution créée par 4INCH permet de “faire comme si l’on avait un thermostat dans chaque pièce” et d’obtenir la bonne température au bon moment. Et ce, sans travaux. La société ne fait que remplacer les thermostats existants sur les radiateurs par des boîtiers Snugr, “chef d’orchestre de la solution”. Celui-ci communique avec tous les appareils, dont la chaudière. Grâce à cette connexion, il est capable de déterminer quel est le bon moment pour chauffer une pièce. Pour cela, la technologie proposée par 4INCH analyse l’inertie de chauffe de chacun des locaux et l’adapte à la température mesurée dans la pièce et à celle extérieure. Grâce à un algorithme, tous ces éléments “vont apprendre à déterminer le meilleur moment de chauffe”, explique le fondateur.

Une solution respectueuse de l’environnement

“Nous n’utilisons pas de wifi, et cela est bénéfique pour les personnes attentives aux ondes par exemple”, insiste le fondateur. Les boîtiers Snugr communiquent par ondes radio. Grâce au protocole EnOcean, la start-up utilise la fréquence radio 868 Mhz qui offre une grande portée et peu d’interférences. Accepté dans les crèches et les hôpitaux, ce protocole est réputé pour sa faible consommation d’énergie et sur son impact positif sur l’environnement. Les messages sont très courts et consomment très peu d’énergie.

En effet, les deux fondateurs portent un point d’honneur à développer une solution écologique. D’abord concentrée sur les bâtiments résidentiels l’équipe s’est ensuite tournée vers le marché du B2B. Autrement dit, des bâtiments publics comme les écoles, les bureaux, les centres sportifs, etc. L’objectif ? Améliorer la gestion de la consommation d’énergie et la limiter. “Les salles de classes qui chauffent avec la fenêtre ouverte font partie de nos cibles”, exemplifie Xavier Hang. Connecté, l’outil Snugr se synchronise avec des outils de réservation de salle et de calendrier. Ainsi, si une réunion est prévue dans une salle synchronisée avec le système de chauffage intelligent, le lieu atteindra sa température parfaite à l’heure demandée et s’arrêtera de chauffer dès la fin de la réunion.

Le boîtier Snugr a d’ailleurs reçu le label “Solar Impulse Efficient Solution”. Pour cela, il a été évalué par un groupe d’experts indépendants selon cinq critères couvrant les trois thèmes principaux, la faisabilité, l’environnement et la rentabilité.

Des économies sur tous les plans

“En général, la rentabilité des investissements des utilisateurs du Snugr se ressent la quatrième année”, promet le fondateur. Plus concrètement, maîtriser la température de chaque pièce en évitant de chauffer celles inoccupées réduirait la facture de chauffage de 40%. Xavier Hang précise tout de même, “tout dépend de l’isolation et des habitudes de consommation”.

Le chauffage intelligent de 4INCH est compatible avec tous types de bâtiments. Toutefois, il est plus adapté à ceux déjà construits, “donc pas aux structures neuves”, précise le fondateur. Sur le long terme, l’objectif de la start-up est d’élargir sa clientèle. En parallèle, l’équipe développe un nouveau produit de comptabilité pour mesurer la consommation et la production d’eau, gaz et d’électricité.