Le DogPhone, l’appareil qui permet à votre chien de vous appeler

Des chercheurs ont transformé un jouet pour chien en téléphone afin qu’il puisse appeler sa propriétaire.

Si vous possédez un compagnon à quatre pattes et que vous vous absentez régulièrement, vous avez peut-être déjà testé un de ces appareils de vidéosurveillance qui permet de vérifier si le chien va bien ou pour éventuellement lui dire quelque chose si l’appareil dispose d’un haut-parleur.

Dans ces appareils cependant, c’est toujours l’humain qui prend l’initiative de contacter son animal, qui de son côté reste passif. Une équipe de recherche de l’Université de Glasgow a cependant décidé d’inverser les rôles en donnant le contrôle de ces appels aux principaux intéressés : les chiens eux-mêmes, créant par la même occasion ce que les chercheurs ont appelé le « DogPhone ».

Mettre en avant le bien-être animal

Pour concevoir cet appareil, la docteur Ilyena Hirskyj-Douglas, responsable du projet, a réalisé diverses expériences avec son compagnon canin Zack, un labrador noir de dix ans. Elle a tout d’abord proposé divers jouets à son animal, afin de voir avec lesquels il préférait interagir. C’est finalement une balle qui a été choisie et qui a été équipée d’un accéléromètre. Grâce à ce capteur, relié à un ordinateur, Zack pouvait lancer lui-même des appels sur un ordinateur portable en secouant sa balle.

Un capteur a été placé dans un jouet pour permettre à Zack de passer lui-même des appels. © Université de Glasgow

Ce n’est pas pour faire plaisir aux propriétaires que cet objet a été créé, mais bien pour améliorer le bien-être de l’animal : « Je pense que beaucoup de ces appareils sont vraiment importants pour donner aux chiens des choix ou des options pour faire des choses pour des raisons d’enrichissement » explique Ilyena Hirskyj-Douglas. « Dans le cas d’appel vidéo de la part de l’humain, le chien n’a aucun contrôle là-dessus. Les chiens ont été entraînés à répondre aux appels, mais personne ne sait vraiment ce qu’un chien ferait s’il avait le contrôle d’un appel vidéo. »

Un domaine de recherche à investir

L’expérience a été menée avec Zack durant plusieurs semaines. « Je le lui ai donné chaque fois qu’il était laissé seul à la maison pendant une longue période pour qu’il puisse m’appeler », raconte Ilyena Hirskyj-Douglas. Elle explique qu’au départ, l’animal était un peu confus et appelait régulièrement de façon involontaire, avant de progressivement diminuer les appels : « C’était très excitant de recevoir des appels de lui au début, puis c’est devenu un peu plus stressant pour moi, parce qu’à la fin, je ne recevais parfois pas d’appels vidéo de toute la journée. Je pensais : “Oh il m’appelle habituellement à cette heure-là !” ».

Pour l’instant, le DogPhone est encore en pleine phase d’expérimentation, mais la chercheuse estime que c’est un champ plein de potentiel : « Je pense que cette expérience m’a vraiment montré que la technologie est très différente pour les animaux, mais qu’ils peuvent malgré tout être des acteurs actifs de nos interactions. »