Avec sa nouvelle liseuse, Kobo fait le pari de fonctionnalités accessoires

Dernière-née de la famille des liseuses Rakuten, la Kobo Sage se présente comme le nouveau modèle haut de gamme du constructeur. Elle se démarque des autres liseuses par ses fonctionnalités originales : résistance à l’eau, la prise en charge d’un stylet et la compatibilité avec les livres audio.

Dans le marché très concurrentiel des liseuses, Rakuten tente de s’imposer depuis plusieurs années avec ses produits Kobo face à l’hégémonie des Kindle. Vendue 290 €, la Kobo Sage se range du côté des produits haut de gamme. La liseuse dispose de 32 Go de stockage, ce qui lui permet d’embarquer environ 60 livres audio ou un peu plus de 20.000 e-books.

La liseuse est certifiée IPX8 et est donc entièrement étanche.

Premier intérêt de cette liseuse, elle est certifiée IPX8, ce qui signifie qu’elle est totalement protégée contre l’eau. Aucun risque de l’abimer en l’éclaboussant ou en la faisant tomber dans l’eau. Le constructeur garantit que la Kobo Sage peut être immergée durant une heure à deux mètres de profondeur sans subir de dégâts.

La liseuse se glisse également facilement dans n’importe quel sac, tout en offrant un confort de lecture non négligeable. La taille de l’affichage correspond à la taille d’un livre de poche. Même avec le plus petit réglage pour le texte, l’affichage reste précis et lisible.

La liseuse est agréable à utiliser de jour comme de nuit.

Le rétroéclairage permet d’utiliser la tablette de jour comme de nuit. La liseuse dispose également d’un filtre anti lumière bleue pour moins fatiguer les yeux le soir.

Si vous êtes un lecteur occasionnel, la batterie devrait tenir quelques semaines, selon l’usage. Si vous écoutez des livres audio en revanche, la batterie se vide d’environ 15 % par heure. Comptez donc entre 6 et 7 heures d’écoute maximum par charge.

La Kobo Sage fait partie, avec la Kobo Elipsa, d’une des liseuses de Rakuten compatible avec le « Kobo stylus », un stylet qui permet de prendre des notes durant la lecture d’un livre. Celui-ci n’est pas inclus avec la Kobo Sage, il faudra donc l’acheter en plus de la liseuse. Il est vendu à 40 €. Un tarif un poil élevé pour un simple accessoire…

La latence inhérente aux liseuses et à l’encre électronique rend l’utilisation du stylet un peu déstabilisante au départ, mais la grande précision de l’accessoire permet de rattraper un peu ce manque de réactivité. Il est ainsi facile d’entourer, de souligner, de dessiner ou d’écrire sur les pages.

La Kobo Sage permet d’utiliser un stylet pour prendre des notes durant la lecture.

La Kobo Sage permet d’utiliser un stylet pour prendre des notes durant la lecture. Pour mettre davantage à profit l’utilisation du stylet, la Kobo Sage propose des « Carnets », des pages blanches entièrement consacrées à l’utilisation du stylet. Malheureusement, l’accès aux carnets est laborieux et n’est pas adapté à la prise de note durant une lecture. On aurait aimé une option permettant d’accéder rapidement à un carnet depuis un livre.

S’il est amusant à utiliser, le stylet devient très vite encombrant. La liseuse ne disposant d’aucun emplacement de rangement, on se retrouve fréquemment à ne pas savoir quoi faire du stylet. Seul l’étui « PowerCover » pour Kobo Sage dispose d’un emplacement pour ce stylet, un étui vendu à 80 €.

Un des arguments de vente majeur de cette Kobo Sage est sa prise en charge des livres audio. Si l’idée de rassembler les livres « traditionnels » avec les livres audio dans un seul et même appareil peut sembler intéressante, il s’agit dans les faits plus d’un gimmick que d’une véritable révolution.

L’appareil ne dispose pas de haut-parleurs intégrés ou de prise jack, il faut donc obligatoirement passer par des périphériques Bluetooth, comme des écouteurs ou un casque sans fil. Les contrôles, particulièrement limités, font pâle figure par rapport à une application dédiée sur téléphone.

La Kobo sage propose une partie audio fonctionnelle mais très limitée.

De plus, lorsqu’un livre audio est lancé, l’utilisateur est obligé de rester sur l’interface du lecteur audio. Il est par exemple impossible de naviguer dans les menus pendant l’écoute pour prendre des notes dans les carnets.

La liseuse prend uniquement en charge les livres audio provenant de la boutique officielle Kobo. Impossible d’importer des livres audio d’autres services ou des livres libres de droits. C’est étonnant dans la mesure où cette restriction ne s’applique pas aux e-books.

Enfin, son encombrement en fait un objet inadapté à l’écoute de livres audio. Là où un smartphone se glisse facilement dans une poche, la liseuse Kobo Sage devient vite gênante pour cet usage.

Si elle est très séduisante au niveau de ses fonctionnalités, la Kobo Sage est une liseuse qui est vendue à un tarif particulièrement élevé. Comptez 290€ pour la liseuse seule et jusqu’à 410€ si vous choisissez d’y ajouter quelques accessoires… Amazon propose également un sérieux concurrent avec sa Kindle Oasis, qui propose des fonctionnalités similaires (résistance à l’eau, température d’éclairage ajustable…) pour un prix inférieur (250€).