Ford annonce pouvoir recharger une voiture électrique aussi vite qu’un plein d’essence

Le constructeur a présenté un câble capable de recharger une voiture électrique en seulement 5 minutes.

Un des principaux freins à l’adhésion par le grand public des véhicules électriques, outre l’autonomie, est le temps de recharge particulièrement long des batteries. Là, où il ne faut que quelques minutes pour faire un plein d’essence, une voiture électrique prend beaucoup plus longtemps.

La solution pourrait cependant venir de chez Ford, qui travaille actuellement avec l’Université américaine Purdue sur un câble de charge potentiellement révolutionnaire. Selon Ford, leur câble permettrait de recharger une voiture aussi vite qu’un plein d’essence.

Un problème de chaleur

Vous avez sans doute déjà constaté en chargeant votre téléphone qu’il chauffait et que le câble et le chargeur chauffaient également. Il en va de même avec les voitures électriques, mais à des tensions beaucoup plus élevées. Cette chaleur limite la vitesse de recharge possible.

Il est possible de réduire la chaleur de certaines pièces en utilisant des matériaux de meilleure qualité, mais cela augmente les coûts. Mais même avec d’autres pièces, la chaleur limite la charge et entraîne une dégradation plus rapide de la batterie.

Une solution qui jette un froid

La gestion de la chaleur est donc essentielle pour parvenir à accélérer la charge. Pour parvenir à la canaliser, les équipes de Ford et de l’Université Purdue ont fabriqué un câble avec un refroidissement liquide intégré. Ce n’est pas une nouvelle invention, car un système similaire est déjà utilisé chez Mercedes en Formule 1, mais ces systèmes ne sont ni prévus ni adaptés pour nos voitures actuelles.

Grâce à ce système, l’intensité du courant que traverse le câble peut monter à 2400 ampères, soit 4 fois plus que les meilleurs câbles actuels limités à 520 ampères. Avec ce système, les chercheurs annoncent un temps de recharge inférieure à 5 minutes.

De nombreuses recherchent restent cependant à mener pour parvenir à un produit fonctionnel. Un prototype devrait être testé au cours des 24 prochains mois.