Huawei va faire son retour sur le marché des smartphones en Belgique

Plus aucun modèle de smartphone n’avait été introduit sur le marché belge depuis le Mate 40 Pro. 

Huawei fera le retour sur le marché belge des smartphones courant 2022, nous a confirmé le nouveau Managing Director du groupe en Belgique, dans un entretien exclusif.

La marque chinoise, privée de l’écosystème Android par le gouvernement américain, avait cessé la commercialisation de nouveaux modèles de smartphones sur le territoire belge l’an dernier. Le Mate 40 Pro était le dernier modèle à avoir vu le jour. Ses successeurs, les P50 et la nouvelle série Nova, n’avaient pas eu droit à un lancement chez nous.

Nous n’avons pas lancé de nouveau smartphone sur le marché belge ces 10 derniers mois” nous confirme Byron Ma, le nouveau Managing Director de Huawei Belgique. “A l’époque, la vente de smartphones représentait environ 70% de nos activités dans le pays.” L’entreprise a survécu à cette situation de crise en misant sur d’autres catégories de produits : des tablettes, écrans d’ordinateurs, montres et objets connectés, principalement. “Aujourd’hui, les smartphones ne sont plus qu’une part de notre activité.” L’Europe reste toutefois un marché clé pour Huawei et l’entreprise n’entend pas lâcher le secteur si facilement. Huawei Belux nous a ainsi confirmé qu’il commercialisera de nouveaux smartphones en 2022. Certains de ces produits sont d’ailleurs déjà disponibles à la vente en France ou en Allemagne. Les nouveaux smartphones Nova sont notamment mentionnés.

Le P50 devrait être lancé en Europe, mais nous n’avons pas encore de date de sortie fixe. Cela devrait se produire durant le premier trimestre 2022″ explique Byron Ma.

Pour le groupe chinois, le principal challenge sera de retrouver la confiance des opérateurs téléphoniques, qui restent le principal canal de vente de terminaux mobiles en Belgique. L’e-commerce devrait également jouer un rôle clé dans la stratégie de Huawei en Belgique en 2022, comme nous l’a confirmé l’entreprise.

Pas d’Android dans les nouveaux smartphones de la marque mais un système d’exploitation maison, qui porte le nom d’HarmonyOS et est basé sur le même noyau Linux qu’Android. L’expérience-utilisateur n’est finalement pas si différente d’Android. C’est principalement la suite logicielle qui fait la différence. Pas de Youtube, Google Maps ou Google Play dans ces terminaux mais des alternatives tout aussi fonctionnelles. Le défi reste toutefois majeur pour le géant chinois, qui devra séduire le consommateur avec une offre très attractive sur un marché ultra-compétitif…