L’armée américaine va tester l’arme laser la plus puissante jamais fabriquée

Le gouvernement fédéral américain a attribué un contrat pour la construction d’un prototype d’arme laser de 300 kilowatts. 

Dans ses efforts pour renforcer sa défense aérienne à courte portée (SHORAD), l’armée américaine innove. Cette semaine, le Rapid Capabilities and Critical Technologies Office (RCCTO) de l’armée américaine a attribué un contrat à General Atomics Electromagnetic Systems (GA-EMS) et Boeing. Selon le communiqué de presse, l’objectif est de développer un prototype de système d’arme laser de classe 300kW.  L’armée fera la démonstration du concept l’année prochaine.

Une arme nouvelle génération

L’arme de 300 kilowatts construite conjointement par General Atomics Electromagnetic Sytems et Boeing a la taille d’un conteneur d’expédition. Elle devrait être transportée à l’arrière d’un camion lourd.

Le prototype “produira une puissance létale supérieure à tout ce qui a été fait jusqu’à présent”, déclare General Atomics Electromagnetic System. Boeing fournira le pointeur de faisceau laser ainsi que le logiciel de suivi et de pointage.

“Cette technologie représente une capacité de pointe pour la défense antiaérienne et antimissile, nécessaire pour soutenir les efforts de modernisation de l’armée et vaincre les menaces de la prochaine génération dans un espace de combat multi-domaines”

Une arme de défense trois fois plus puissante

Le prototype de 300 kilowatts représente une avancée significative par rapport aux lasers ancienne génération. Effectivement, la plupart des autres armes militaires possèdent une puissance comprise entre 30 et 100 kilowatts.

En 2014, la marine américaine a déployé le système d’armement laser expérimental (LaWS) sur l’USS Ponce. Ce système pouvait produire un faisceau de 30 kilowatts, ce qui le rendait surtout utile pour abattre de petits drones. Selon le New Scientist, un laser de 300 kilowatts pourrait potentiellement abattre des cibles bien plus imposantes. Cette nouvelle arme défensive pourra s’attaquer aux véhicules aériens sans pilote (UAV),aux missiles, aux hélicoptères et même aux avions.

Une nouvelle technique de pointe

Ce nouveau système d’arme laser utilise une technologie bien différente des anciens modèles. Le type d’arme laser LaWS fonctionne grâce à l’assemblement de plusieurs émetteurs laser à fibre optique. Les rayons se concentrent en un seul faisceau, ce qui induit une surchauffe et une puissance limitée à 100 kilowatts maximum.

Le laser de GA-EMS propose de combiner de grandes plaques de verre reliées en série. La première projette son faisceau dans la seconde plaque, cette dernière l’amplifie et ainsi de suite. Les scientifiques reconnaissent ce système de plaques comme difficile d’utilisation en raison de la chaleur perdue et des problèmes de qualité du faisceau. Mais GA-EMS affirme que le fait de les connecter en série résout ces problèmes et supprime la nécessité de combiner les faisceaux de plusieurs lasers à fibre.

En plein contexte de course à l’armement, l’annonce de GA-EMS intervient juste après l’essai réussi par la Chine d’un missile hypersonique.