Horus modernise et digitalise la gestion d’entreprise

Fondée par un père et ses deux fils, la start-up Horus est le fruit d’un projet familial.

Philippe, doté de plusieurs années d’expérience a fondé deux start-ups spécialisées en comptabilité. Parmi elles, Cubic, le premier logiciel comptable belge créé dans les années 80. En 1995, Windows arrive et Philippe fonde la société Bob.

“Aujourd’hui nous, ses deux fils, avons créé Horus, un tout nouveau logiciel comptable, ainsi que Falco, une application de gestion”, raconte Jérôme Tailleur en charge du département commercial. L’objectif est de répondre aux nouvelles problématiques du secteur. La plupart des comptables utilisent toujours un “logiciel des années 90”, précise le sales manager, “et cela n’est plus compatible avec les défis actuels”. En effet, ces logiciels anciens n’ont pas été conçus dans le contexte actuel de digitalisation.

La gestion d’entreprise “en temps réel”

Aujourd’hui, armé d’un smartphone, il est possible de savoir ce qu’il se passe dans le monde entier, instantanément. . C’est désormais aussi possible en compta”, insiste Jérôme, “en tant qu’entrepreneur, on veut avoir le chiffre de notre société en temps réel et à portée de main”. Il se souvient que dans le temps “les entrepreneurs pilotaient leur activité à l’aveugle, avec un reporting annuel”. Un délai impensable aujourd’hui selon lui. Avec son frère, ils ont alors développé une application mobile destinée aux entrepreneurs. La pré-commercialisation de l’application a débuté en mars 2020.

Falco espère répondre à un besoin d’information de façon “instantanée et accessible depuis son smartphone”. En bref, les deux frères espèrent mettre la technologie au service des comptables. L’ensemble du logiciel est organisé de façon digitale, supprimant définitivement les factures en format papier. Par exemple, le logiciel comptable Horus pré-encode toutes les factures de manière automatique, une opération impossible depuis les plateformes logicielles des générations passées.

“Notre logiciel est le premier logiciel comptable basé sur l’intelligence artificielle”

La start-up propose deux plateformes. Horus est dédiée aux comptables et Falco aux entrepreneurs.

Alléger l’encodage des factures

Horus est un logiciel comptable. Il convient à deux types d’entreprises, les  fiduciaires en charge de la comptabilité d’entreprises tierces et les PME qui emploient un comptable en interne.

À l’époque, le comptable avait un rôle essentiellement légal et consacré à l’encodage, aujourd’hui il mute de plus en plus vers une mission de conseil”, constate le fondateur. Sur Horus, la tâche de lecture et d’écriture de facture est automatisée grâce à l’intelligence artificielle, “le comptable n’a donc plus qu’un rôle de vérification de l’encodage”, explique Jérôme. Il l’assure, un comptable qui utilise Horus économiserait entre 40 et 50% du temps généralement accordé au traitement d’un dossier.

Pour personnaliser le “conseil client”, l’application permet par exemple la création et le partage de tableaux d’analyse sur mesure.

Offrir une visualisation en temps réel de la santé de l’entreprise

Chiffre d’affaires mensuel, impayés, disponibles en banque, estimation de TVA, création de facture… L’application Falco est, elle, destinée aux entrepreneurs. Un tableau de bord offre une visualisation de nombreuses données sur l’activité de l’entreprise, en temps réel.

Pour générer cette visualisation, le client doit d’abord envoyer ses documents à son comptable. Depuis l’application, il est donc possible d’importer n’importe quels documents, en format photo ou scan. Le logiciel effectue ensuite “une lecture comptable” de chacun d’eux et encode leurs caractéristiques automatiquement pour les classifier et faciliter leur interprétation par le comptable. À chaque donnée ajoutée, le tableau de bord s’actualise et prend en compte les nouvelles dépenses et entrées d’argent. Un outil permet également le paiement d’une facture par QR code.

Transformer le temps d’encodage en conseil client 

“Le temps gagné grâce à l’encodage automatique est du temps en plus à consacrer au conseil proactif envers les clients”, sourit Jérôme. Il insiste, l’objectif d’Horus n’est pas de remplacer le métier de comptable mais bien de “l’humaniser”. Aucune application ne pourra remplacer un comptable et son expertise, ajoute le fondateur.

Horus est en pleine croissance. Au mois d’octobre, la start-up a accueilli environ 400 nouveaux entrepreneurs. “L’application est en perpétuelle amélioration, on ajoute régulièrement de nouvelles fonctionnalités”, conclut Jérôme. La dernière option a d’ailleurs été ajoutée la semaine dernière. Désormais, il est possible de changer la mise en page de la facturation.