La startup belge de cybersécurité Sweepatic réussit une levée de fonds de 2,8 millions d’euros

Basée à Louvain, Sweepatic est une plateforme qui aide les organisations à être proactives et à devenir cyberrésistantes face aux attaques. Ce mois-ci, l’équipe annonce une levée de fonds de 2,8 millions d’euros.

Le nouvel investissement a été réalisé par le Dutch Security Tech Fund de TIIN Capital, l’investisseur existant eCAPITAL et PMV. Ces quelques 2,8 millions d’euros permettront à Sweepatic de renforcer son rôle de leader européen de protecteur des entreprises face aux cyberattaques.

Un marché de la cybersécurité en pleine croissance

Avec un  taux de croissance annuel composé (TCAC) de 12%, le marché de la cybersécurité devrait atteindre 300 milliards de dollars US d’ici 2024. L’augmentation de la cybercriminalité est liée à la croissance exponentielle des actifs numériques et de leur connectivité.

Passer des commandes, effectuer des paiements, communiquer avec ses clients… La majorité des entreprises utilise internet sans contrôler leur niveau d’exposition aux piratages. Une aubaine pour les cybercriminels.

En effet, les empreintes numériques se multiplient et deviennent plus complexes. Par “empreinte numérique”, il faut comprendre “surface d’attaque”. Il s’agit tous les actifs numériques liés à une marque ou une société.

Aider les organisations à devenir cyberrésistantes

Spécialisée dans l”attack surface management” (ASM), Sweepatic aide les organisations à devenir proactives et cyberrésistantes face aux attaques. Point de départ des politiques de sécurité informatique, l’ASM est le fondement de l’infrastructure numérique d’une organisation.

La scale-up a développé une plateforme de gestion destinée à surveiller la surface d’attaque en ligne d’une entreprise 24/24. Ainsi, la plateforme permet aux sociétés d’obtenir une vue d’ensemble instantanée de leurs actifs exposés sur internet et d’identifier les risques de sécurité potentiels. Sa technologie hiérarchise les failles et aide à y remédier.

Une cyberguide pour les entreprises

Sweepatic a construit sa plateforme autour de techniques de reconnaissance passive et non intrusive. Elle recueille des informations, souvent de manière indirecte et discrète pour ne pas alerter le sujet de la surveillance.

La scale-up considère les domaines, le “shadow IT”, les blocages de réseaux, les sites de phishing externes ou encore les risques liés à la chaîne d’approvisionnement. Grâce à cette collecte de données, la scale-up fournit de nombreuses informations. Régulièrement, l’équipe génère des flux de renseignements sur les menaces, des ensembles de données, des rapports de renseignements concrets, etc.

Une reconnaissance européenne et internationale

Considérée comme une plateforme européenne de pointe, Sweepatic a été reconnue par Gartner comme fournisseur émergent dans la catégorie sécurité de la gestion de la surface d’attaque externe. Le classement annuel de Gartner met en évidence les fournisseurs de technologies émergentes dans le domaine de la cyberinnovation. En 2021, la scale-up a également obtenu le label “Cybersecurity Made in Europe”. Ce dernier reconnaît les entreprises européennes de sécurité informatique pour leurs solutions fiables et dignes de confiance. Le label est décerné par l’Organisation européenne de cybersécurité, l’ECSO.

Ce mois-ci, la société a annoncé bénéficier d’un nouvel investissement de 2,8 millions d’euros de la part du Dutch Security Tech Fund de TIIN Capital, d’eCAPITAL et de PMV. Grâce à ce nouvel investissement, Sweepatic espère accumuler de nouvelles connaissances et développer son expertise. L’équipe espère ainsi accélérer sa mise sur le marché, renforcer l’innovation de ses produits et établir des relations solides avec ses clients et partenaires.