Leonardo, le robot qui est capable de faire du skateboard

Hybride entre un robot bipède et un drone, Leonardo propose une nouvelle façon pour les robots de se déplacer dans leur environnement.

Si on entend régulièrement parler des robots de Boston Dynamics, qui sont désormais capables de faire du parkour, on oublie parfois que d’autres sociétés tentent elles aussi de mettre au point des robots bipèdes. La société Caltech a ainsi récemment dévoilé son nouveau robot : Leonardo.

Leonardo n’est cependant pas un « simple » robot bipède. Son nom est tiré de la phrase « LEgs ONboARD drOne », littéralement « des jambes à bord d’un drone ». Car oui, Leonardo peut non seulement se déplacer sur deux jambes, mais il est également capable de voler comme un drone ! Cette fonctionnalité lui permet de se mouvoir facilement dans des environnements complexes ou escarpés. Pourquoi faire du parkour quand on peut survoler les obstacles ?

Le robot peut prendre son envol pour surmonter les obstacles. ©Caltech

Un robot particulièrement mobile

Dans sa vidéo de présentation, Leonardo est capable de se déplacer, de sauter par-delà des escaliers, de rester en équilibre sur une corde ou encore de faire du skateboard ! Sa marche est évidemment moins assurée que celle d’un robot de Boston Dynamics, mais il ne s’agit que d’un prototype et les résultats sont prometteurs.

Leonardo est capable d’éviter des obstacles en faisant du skateboard. ©Caltech

Le robot a été construit par des chercheurs de l’Institut de technologie de Californie Caltech. Leo est actuellement encore au stade de prototype, mais prouve qu’il est possible de construire des robots bipèdes hybrides capables de voler et d’accomplir des fonctions impossibles pour des drones ou des robots standards. Il réunit en quelque sorte le « meilleur » des deux mondes.

« Nous nous sommes inspirés de la nature, en pensant à la façon dont les oiseaux s’agitent et sautent sur les fils des lignes téléphoniques », explique Soon-Jo Chung, chercheur et professeur d’aérospatiale. « Les robots bipèdes sont capables de s’attaquer à des terrains complexes dans le monde réel en utilisant les mêmes types de mouvement que les humains, mais sont entravés par les terrains accidentés. Les robots volants naviguent facilement sur les terrains difficiles en les survolant. »

Leonardo a été conçu pour se déplacer dans les environnements hostiles. © Caltech

Cette mobilité accrue entraine cependant des problèmes d’autonomie et de capacité de transport. Sa consommation d’énergie est très élevée et il ne peut transporter qu’un poids limité. Les chercheurs indiquent que construire Leo a été particulièrement compliqué. L’objectif principal était de permettre au robot de ne pas perdre l’équilibre, qu’il soit au sol ou en vol. Ce petit miracle d’ingénierie a été accompli par les chercheurs grâce à des algorithmes et de l’intelligence artificielle.

Enfin, Leonardo mesure environ 70 centimètres de hauteur et pèse 2,5 kg. Il est équipé de quatre hélices et possède une paire de jambes articulées pour la marche bipède. Ses hélices lui permettent également de rendre sa marche plus stable dans les environnements difficiles.