Test – Lemnis Gate: Un FPS multijoueur au concept original

Arrivé sur PC et consoles à la fin de ce mois de Septembre, Lemnis Gate est un jeu de tir tactique développé par une équipe québécoise. Si la promesse d’un FPS stratégique au tour par tour peut faire lever des sourcils, le concept est pourtant bien plus intéressant qu’il n’y paraît.

Développé par un petit studio du nom de Ratloop Games Canada et édité par Frontier Foundry, Lemnis Gate est le jeu de tir inventif du moment. Son gameplay alliant FPS et stratégie au tour par tour lui a permis de faire un peu parler de lui. Disponible sur les consoles PlayStation, Xbox et PC, le titre s’est également lancé dans le Game Pass dès sa sortie.

Lemnis Gate se déroule dans le futur alors que l’humanité s’éteint. Pour empêcher cela, un grand projet scientifique, le projet Lemnis, est lancé. Celui-ci consiste à construire un accélérateur de particules pour transporter une partie de la Terre cinquante ans dans le passé. Nous incarnons alors des opérateurs qui défendent notre univers contre d’autres opérateurs venus d’univers parallèles. Ce scénario et ce contexte n’ont en réalité que peu d’importance, Lemnis Gate étant un réel jeu multijoueur avant tout.

Son concept est une véritable force.

Le concept de la boucle temporelle semble très en vogue, Lemnis Gate propose également un gameplay basé sur cette mécanique. Il s’agit d’un jeu de tir à la première personne qui possède une dimension stratégique grâce à son découpage en tour par tour sous forme de boucle. Deux équipes de maximum deux joueurs chacune s’affrontent dans une arène. Chaque manche se déroule en temps réel et dure précisément 25 secondes. Une fois le temps écoulé, le tour suivant commence et la boucle remet toute la progression à zéro mais crée des fantômes des joueurs qui vont répéter leurs actions des tours précédents. Il est alors possible d’agir sur l’adversaire et sur les fantômes pour les empêcher, par exemple, de tuer l’une de vos incarnations passées en les neutralisant avant, produisant toutes les conséquences que cela implique. Une partie dure cinq tours durant lesquels chacun des clones respecteront les actions effectuées au cours de la partie.

Le concept peut paraître complexe sur le papier mais se comprend assez rapidement en jeu. Le titre de Ratloop Games démontre très vite son potentiel de jeu de réflexion. Le but des parties est d’élaborer des stratégies pour contrer les actions de votre ou vos adversaires mais aussi, pourquoi pas, d’anticiper leurs prochains coups. Débute alors un véritable mind game aux nombreuses possibilités, mais il ne faut pas pour autant oublier l’aspect jeu de tir à la première personne qui demande des réflexes et de la précision. Les sensations de jeu sont agréables et la prise en main très proche des autres jeux du genre.

Il faut prendre en compte les capacités des différents personnages jouables.

Pour pimenter ce concept intéressant, le titre possède plusieurs objectifs liés aux environnements disponibles. Les parties vous demandent soit de détruire des points précis alors que l’autre équipe les protège, soit de capturer des zones avec votre équipe, soit de récupérer des objets à ramener à la base, mais il est également possible de jouer en deathmatch contre les adversaires. Dans tous les cas, les parties nous laissent un petit moment de répit entre chaque tour en nous donnant le contrôle d’un drone qui nous permet d’observer l’arène et le déroulement du jeu. Le titre possède également quelques configurations différentes. Il est par exemple possible de jouer complètement en tour par tour, les joueurs devront alors effectuer leurs 25 secondes les uns après les autres. Mais il est aussi possible de jouer chaque tour simultanément, ce qui donne un peu moins de contrôle sur le déroulé de la partie.

Lemnis Gate ajoute une autre couche de profondeur grâce aux différents personnages jouables. À chaque tour, nous avons la possibilité de choisir parmi sept personnages aux armes et capacités différentes. Celles-ci sont assez variées et offrent de nombreuses approches selon le cours de la partie. Par exemple, Rafale est peu puissant mais possède une capacité pour courir très vite, Chrono est un sniper capable de ralentir le temps pendant quelques secondes, Vandetta permet de placer des tourelles et Karl peut déployer un bouclier sur ses alliés… Il est cependant impossible de jouer plusieurs fois le même personnage lors d’une partie, chacun des héros ne pouvant être incarnés que durant un seul tour pour nous inciter à approcher les situations différemment.

Les objectifs restent simples pour laisser de la place à la stratégie.

Les objectifs sont simples à appréhender et les cartes elles-mêmes sont assez petites. Cela a pour avantage de ne pas trop complexifier les choses et de laisser beaucoup plus d’espace à ce côté mind game en pleine partie. Il est bon de voir que le titre ne nous bombarde pas de règles différentes, les parties demandant déjà beaucoup de réflexion. Lemnis Gate atteint un certain équilibre fort plaisant. La présentation du jeu se révèle également très efficace grâce à ces phases en drone qui donnent tout un tas d’informations utiles.

Le titre est un peu moins convaincant dans ses visuels et ses musiques. Si les différents environnements restent jolis et agréables à parcourir, Lemnis Gate ne sort pas vraiment du lot en proposant une direction artistique et une bande-son sympathique mais loin d’être très mémorable. Le jeu ne propose pas une immense densité de contenu non plus mais plutôt une très bonne rejouabilité grâce aux nombreuses possibilités produites par son concept, ses différents modes de jeu et ses personnages. Peu de sentiment de progression ici, les différents niveaux de joueurs et de personnages servent à débloquer des objets cosmétiques et des armes qui changent un peu les statistiques, mais rien de très significatif. Lemnis Gate reste un concept original et bien pensé qui saura charmer les fans de stratégie.

Conclusion

Développé par un petit studio québécois du nom de Ratloop Games, Lemnis Gate est un jeu de tir à la première personne stratégique au tour par tour, un concept assez original qui se révèle vraiment intéressant. Se déroulant dans un futur où l’humanité est en pleine extinction, le titre nous met dans la peau d’Opérateurs, des combattants dont la mission est de protéger la Terre de l’arrivée d’autres Opérateurs venus de dimensions parallèles. Un contexte très rapidement relayé au second plan pour se concentrer sur le gameplay. Le concept de Lemnis Gate utilise une boucle temporelle comme mécanique. Une partie dure 5 manches et chacune d’entre elles va durer 25 secondes durant lesquelles il faut essayer d’accomplir un objectif dépendant de la carte (capture d’un point précis, protection d’une zone ou encore deathmatch classique). Entre chaque tour, la boucle temporelle remet tout à zéro et des fantômes reproduisant les actions des joueurs sont créés. Il est alors possible au tour suivant d’agir différemment sur la partie pour, pourquoi pas, contrer les fantômes de vos adversaires. L’intervalle entre chaque tour permet d’observer la carte et le déroulé des tours précédents à bord d’un drone. L’idée de pouvoir agir sur les actions passées et anticiper la suite de la partie offre une grande richesse stratégique. Richesse renforcée par un certain nombre de modes de jeu ainsi que par les différents personnages jouables aux capacités différentes. Le titre n’offre malheureusement pas une direction artistique mémorable, ni une tonne de contenu, mais le principe permet une grande rejouabilité et des moments de mind game tout à fait jouissifs.

Lemnis Gate

Gameplay 8.5/10
Contenu 7.0/10
Graphismes 7.0/10
Bande son 7.0/10
Finition 7.5/10
7.4

On aime :

Un concept riche qui fonctionne

Des modes de jeux et configurations différentes

Le gameplay nerveux

Des moments de mind game intenses

Le prix doux

On aime moins :

Une direction artistique oubliable

Un petit manque de contenu