Test – Xuan Yuan Sword 7 : un RPG made in China

Méconnue chez nous, la série des Xuan Yuan Sword s’exporte pour la première fois en occident sur PC et consoles avec un septième volet qui s’annonçait très ambitieux. 

Les productions made in China sont de plus en plus nombreuses. Depuis quelques années, les jeux créés en Chine commencent à s’exporter en Occident. Genshin Impact est sans doute le projet qui a connu le plus gros succès chez nous et littéralement entrouvert de nouvelles portes pour des tas de projets qui n’auraient sans doute jamais vu le jour sous nos latitudes sans lui. Bien connue des joueurs chinois, la série des Xuan Yuan n’avait jusqu’à aujourd’hui pas eu droit à être déclinée en occident. Le septième volet de la franchise s’offre non seulement une localisation en anglais mais aussi des portages sur consoles, plus spécifiquement sur PS4 et Xbox One.

L’aventure débute dans la peau d’un enfant.

Inspiré de la mythologie chinoise, le jeu nous narre l’histoire de Taishi Zhao, qui fuit le sac de son village avec sa petite soeur. Il deviendra plus tard chasseur de prime, pour payer le remède dont sa sœur a besoin pour guérir d’une étrange maladie.

Joliment mis en scène à travers dialogues et cinématiques, le scénario de Xuan Yuan Sword 7 n’en reste pas moins pas très passionnant à suivre, sauf si vous êtes véritablement passionné par la culture chinoise. Car en définitive, on passe à côté de pas mal de références culturelles. Clairement, le jeu a été pensé pour un public chinois et le travail n’a pas vraiment été prémâché pour les occidentaux. S’il est traduit en anglais, on notera d’ailleurs que le jeu est livré avec doublages en chinois et uniquement des sous-titres en anglais. Oubliez la traduction française…

Les cinématiques sont soignées.

Côté gameplay, on est ici face à un RPG “à l’occidentale”, qui se joue en temps réel et pas au tour par tour. Le joueur est libre d’explorer librement villages et campagnes, mais il ne s’agit toutefois pas d’un monde ouvert. Xuan Yuan Sword 7 reste un titre très dirigiste. Les quêtes nous font suivre un tracé bien défini à travers des décors très linéaires, qui n’offrent aucune alternative au niveau du chemin emprunté. Les amateurs de RPG tiqueront.

De par sa structure, le jeu se destine davantage à un public de débutants. Le jeu est ultra-linéaire et extrêmement assisté. On suit un chemin tout tracé jusqu’à l’objet de sa quête. On s’arrête de temps en temps pour admirer le paysage ou affronter quelques ennemis, et c’est à peu près tout. Les à-côtés sont peu nombreux : on ne trouve pratiquement pas de quêtes secondaires et les dialogues avec les PNJ sont complètement inintéressants.

Visuellement, le jeu est plutôt joli.

Xuan Yuan Sword 7 déçoit également dans son système de combat, hyper basique. Celui-ci se résume à l’utilisation de deux boutons : la garde, pour parer les coups de son adversaire, et les coups d’épée. Il y a quelques variations, mais globalement, le gameplay est extrêmement basique et surtout : matraquer le bouton d’attaque suffit la plupart du temps à gagner haut la main tous les duels…

Les développeurs ont également eu la drôle d’idée de mélanger les genres en intégrant des tas de séquences de jeu différentes comme des séquences d’escalade, dignes d’un Tomb Raider, la résolution d’énigmes environnementales, et… des quick time events. Si cela permet de varier un peu les plaisirs, aucune de ces séquences n’est vraiment réussie. On aurait largement préféré que les développeurs se concentrent sur l’essentiel : les combats. Car dans Xuan Yuan Sword 7, matraquer le bouton est souvent la meilleure technique, même contre un boss. C’est d’autant plus dommage qu’on est pas seul dans cette aventure et qu’il est possible d’activer les attaques de ses alliés…

Les combats se résument souvent à du matraquage de bouton.

Xuan Yuan Sword 7 souffre clairement d’un gros problème de structure. Le titre est non seulement horriblement linéaire, mais il ne parvient également jamais à décoller côté gameplay. Tout reste très basique, du début à la fin, malgré pourtant quelques bonnes idées. Le jeu n’a également pas beaucoup de profondeur. On gagne des niveaux et on peut améliorer les techniques de son personnage, mais on ne retrouve pas d’arbre de compétences et les évolutions sont minimalistes. On ne sent pas du tout la progression de son personnage.

En définitive plus proche d’un jeu d’aventure linéaire que d’un jeu de rôle, Xuan Yuan Sword 7 ne brille (malheureusement) que par sa réalisation, très solide pour un jeu double-A. Les décors sont superbes, les modélisations des personnages soignées, les animations réussies et on en vient à se demander si tout cela ne serait pas finalement juste une belle démo technique. Car malheureusement, il s’agit d’un titre très creux, qui ne doit son salut qu’à sa beauté et son univers. S’il n’est pas déplaisant à parcourir, Xuan Yuan Sword 7 a des vibes très 90’s et accuse un gros retard au niveau de sa structure, qui lui vaudra des remontrances de la part des amateurs du genre. L’aventure n’est également pas bien longue. Quelques heures suffisent à voir le bout de la trame principale, là où la plupart des RPG occidentaux se bouclent en plus de 40 heures.

Conclusion

Visuellement très réussi, Xuan Yuan Sword 7 ne parvient toutefois pas vraiment à convaincre en dehors de sa technique. Ce RPG chinois est à la fois trop accessible, trop linéaire, trop court mais aussi et surtout trop minimaliste dans son gameplay. Les combats se résument à un matraquage systématique de boutons, sans aucune finesse. C’est toutefois bien dans sa structure que le titre déçoit le plus avec des quêtes ultra-dirigistes dans un univers pourtant charmant mais conçu sous la forme de longs couloirs. Tout est scripté, linéaire et sans âme. Reste que si le jeu déçoit au niveau de sa proposition et de son contenu, sa réalisation solide et son univers médiéval-fantastique inspiré de la mythologie chinoise lui donnent un certain charme. De par son accessibilité, le titre s’adresse davantage aux débutants qu’aux amoureux du RPG. Il manque d’ailleurs cruellement de substance. Les amoureux de culture asiatique lui trouveront toutefois un certain intérêt…

Xuan Yuan Sword 7

Gameplay 4.5/10
Contenu 4.0/10
Graphismes 8.0/10
Bande son 5.0/10
Finition 6.5/10
5.6

On aime :

Une réalisation solide

De jolies cinématiques

De superbes panoramas

Quelques bonnes idées

On aime moins :

Incroyablement court pour un RPG

Des séquences de jeu complètement ratées, dont les combats

Un mélange de genres qui ne prend pas

Beaucoup trop linéaire

Pas de traduction française