Des milliers de smartphones piratés par 3 ex-agents des renseignements américains

Les trois mercenaires réalisaient des opérations de piratage pour le compte des Émirats arabes unis.

Selon l’agence de presse Reuters, trois anciens agents du renseignement américain ont accepté de payer une amende 1,68 million de dollars à la suite d’une enquête criminelle menée par le ministère américain de la Justice.

Les trois mercenaires, identifiés comme étant Mark Baer, Ryan Adams et Daniel Gerek ont fourni des services de piratage pour le compte des Émirats arabes unis. Tous trois avaient auparavant travaillé pour les services de renseignement ou l’armée américaine. Gerek était par ailleurs le directeur de l’information du service de VPN d’ExpressVPN.

« Project Raven »

L’agence de presse a également rapporté que les 3 hommes travaillaient dans le cadre d’une unité secrète appelée « Project Raven » qui a aidé les Émirats arabes unis à espionner leurs opposants à travers le monde. Baer, ​​​​un ancien responsable de la NSA, était le directeur du projet Raven.

L’accord passé avec la justice permettrait aux accusés d’échapper aux accusations criminelles s’ils en respectent les termes.

Retour de Karma

Leur outil de piratage dénommé « Karma » était apparemment capable de pirater un iPhone à distance sans que la cible n’agisse ou ne soit au courant. Des milliers de téléphones auraient été impactés par cet outil. Parmi eux, des opposants politiques du régime des Émirats arabes unis, des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme.

Le ministère de la Justice américain a déclaré avoir averti à plusieurs reprises les trois hommes que leur travail relevait des services de défense et qu’il nécessitait une licence spéciale du gouvernement américain. Brian Forendran, directeur adjoint de la division Internet du FBI a également indiqué qu’il voulait envoyer un message clair : « Quiconque, y compris les anciens employés du gouvernement américain, qui envisagent d’utiliser le cyberespace pour exploiter des informations contrôlées à l’exportation au profit d’une entreprise ou d’un gouvernement étranger – il y a des risques et il y aura des conséquences. »

Bayer paiera la majeure partie de l’amende – 750 000 $, selon le ministère de la Justice – tandis qu’Adams et Gerek paieront respectivement 600 000 $ et 335 000 $. Les trois accusés ont également accepté de renoncer à travailler dans des emplois liés à la sécurité américaine ou étrangère et de coopérer pleinement avec le FBI.