L’entreprise gantoise de logiciels Oqton rachetée pour 180 millions de dollars

180 millions de dollars. C’est la somme que l’entreprise américaine 3D Systems DDD a déboursé pour racheter Oqton, une société de logiciels belge.

Oqton développe des logiciels de gestion de la production (MOS – manufacturing operating system) basés sur le cloud et dirigés par l’intelligence artificielle. La société emploie 90 personnes basées à Gand et à Louvain.

Cotée en bourse, l’entreprise américaine 3D Systems est spécialisée dans l’impression 3D et l’automatisation de la production industrielle. Cette semaine, elle a annoncé avoir racheté Oqton pour180 millions de dollars. La société belge devient ainsi le centre de recherche et de développement de l’entreprise.

Une solution de gestion belge

Oqton est une plateforme de production qui relie les logiciels avec les matériaux de fabrication. Gestion du flux de travail planification, surveillance et contrôle de la production… Chaque solution logicielle est légèrement différente de la suivante et se concentre sur différents aspects du puzzle.

L’objectif d’Oqton est de donner aux utilisateurs la possibilité d’éliminer automatiquement les tâches répétitives, d’accéder aux technologies à distance et depuis plusieurs sites, et d’optimiser la planification de la production.

Un accord “en or”

Oqton continuera donc d’exister en tant qu’organisation indépendante au sein de 3D Systems. 3D Systems a promis de mettre en place des protocoles de confidentialité et de sécurité pour protéger les données des utilisateurs de la société belge.

L’entreprise américaine à tout de même l’intention d’intégrer ses programmes à la plateforme. 3DXpert, 3D Sprint, Geomagic et Amphyon d’Additive Works seront ajoutés à la plateforme MOS d’Oqton dès la signature de l’accord.

Avec ce rachat, 3D Systems espère proposer une plate-forme capable de “permettre une adoption rapide des flux de production les plus difficiles”. Les utilisateurs pourraient ainsi “améliorer leur position concurrentielle”, et 3D System, gagner une plus grande part du marché mondial de la fabrication intelligente.