L’Allemagne veut 7 ans de mises à jour garanties pour les smartphones

Obliger les constructeurs de smartphone à proposer 7 ans de mises à jour de sécurité sur leurs appareils. Voici la nouvelle proposition de loi du gouvernement allemand. Une nouvelle qui déplait aux fabricants.

La plupart des fabricants de smartphones proposent 3 ans de mise à jour maximum. La durée la plus longue de l’écosystème Androïd est proposée par Samsung. Le fabricant propose 3 ans de mises à jour logicielle et 4 ans de mises à jour de sécurité sur ses appareils. Chez Apple, le délai est fixé à 6 ans.

Dans le cadre des négociations avec la Commission européenne, le gouvernement fédéral allemand souhaite préconiser des règles environnementales strictes pour les smartphones et les tablettes. Désormais, les mises à jour de sécurité devraient être disponibles pendant 7 ans, rapporte le média Heise. Une proposition plus ambitieuse que les objectifs fixés par la Commission européenne.

La Commission prévoit une obligation de mise à jour pendant cinq ans, les pièces de rechange pour tablettes devant être disponibles pendant six ans. 

Réglementer le marché des pièces détachées

Garantir la rapidité de livraison des pièces de rechange est également un défi du gouvernement allemand. En effet, un long délai de réparation pourrait inciter les clients à opter pour un remplacement plutôt que pour une réparation. Pour le moment, la Commission prévoit un délai de livraison maximal de cinq jours ouvrables. 

La Commission ne prévoit pas de fixer de limite de prix pour les pièces détachées. Par contre, elle voudrait contraindre les fabricants à publier le montant de chaque pièce et à ne pas l’augmenter par la suite.

DigitalEurope contre-attaque

Pour DigitalEurope, le groupe de défense des technologies, la proposition de loi du gouvernement est trop stricte. Pour le groupe, le délai de trois ans ne dépend pas uniquement des fabricants de smartphones, mais aussi des constructeurs de puces et des opérateurs. 

L’industrie demande que les exigences de l’UE soient fixées à 3 ans de mises à jour de sécurité. Un délai qui correspondrait à la norme déjà fixée par Samsung, Google, Apple et OnePlus. 

Dans une déclaration à Heise online, la société Samsung a déclaré que Pour le groupe, le délai de 3 ans ne dépend pas uniquement des fabricants de smartphones, mais aussi des constructeurs de puces et des opérateurs. Autrement dit, le délai de 3 ans serait suffisant. Plus tôt cette année, Samsung a annoncé qu’elle fournirait quatre ans de mises à jour de sécurité pour ses smartphones et tablettes Galaxy.

Même si la proposition allemande de 7 ans n’aboutit pas, l’Union européenne a prévu de mettre en œuvre sa politique de cinq ans d’ici 2023. Un seul objectif, réduire l’impact des smartphones et d’autres appareils sur l’environnement.