eFootball débarquera dès cet automne sur la quasi totalité des plateformes disponibles, et ce, uniquement en digital.

C’était dans l’air depuis quelques semaines, l’information a été officialisée par Konami en personne ce mercredi matin : la célèbre franchise des Pro Evolution Soccer change de nom et adopte un modèle économique bien différent de ce que l’on a connu. Fini PES donc, vous devrez désormais l’appeler eFootball, un nom qu’avait déjà en partie adopté la franchise l’année passée, en se renommant eFootball PES.

Le nom change, au même titre que le modèle économique. Comme son illustre concurrent FIFA, Pro Evolution Soccer avait pris l’habitude de ressortir chaque année un nouvel épisode et de le facturer au prix plein. La donne avait toutefois changé l’année dernière avec un épisode vendu sensiblement moins cher mais surtout dépourvu du toute amélioration.

Ce nouveau eFootball sera donc bien différent de l’épisode habituel auquel nous avions affaire. Exit toutes les équipes génériques et autres joueurs au nom farfelu, puisque le titre ne proposera plus que les 9 équipes avec lesquelles il dispose d’un partenariat exclusif, parmi lesquelles Manchester United, le FC Barcelone ou encore la Juventus. Tous les autres modes de jeu que nous connaissions auparavant sont désormais payants à un prix encore inconnu.

Le titre ne sortira donc plus chaque année, mais sera régulièrement mis à jour. On retrouvera donc régulièrement de nouvelles fonctionnalités, mais également de nouveaux modes de jeu. Rien n’indique toutefois si les mises à jour d’équipe après chaque fenêtre de transfert seront gratuites ou si elles requerront un petit investissement financier de la part du joueur.

Le but, pour Konami, est donc de permettre aux joueurs de « construire leur propre expérience en fonction de leurs intérêts. » Ainsi, les joueurs auront l’occasion de payer pour ce qu’ils souhaitent utiliser lors de leurs sessions de jeu plutôt que pour une pléthore de contenu dont ils n’utiliseront que la moitié ou le quart.

Konami doit très probablement espérer que ce changement de modèle économique sera bénéfique sur le long terme. Il semble en effet très probable que les joueurs fidèles à la franchise soient au rendez-vous, mais pour ce qui est d’attirer de nouveaux joueurs, c’est une autre paire de manches. Le nombre très limité de clubs disponibles risque en effet d’être un frein pour beaucoup, tandis qu’il est possible que de nombreux joueurs jouent sans dépenser le moindre centime.

Le changement de nom et de modèle économique ne sont pas les seules nouveautés pour PES cette année, puisque le titre va maintenant tourner sous un moteur bien connu de l’industrie, l’Unreal Engine, développé par Epic Games. Le titre délaissera donc le moteur Fox Engine, développé en interne par Konami.

eFootball sera disponible à l’automne 2021 sur Playstation 5, Playstation 4, Xbox Series X et Series S, Xbox One et PC. Une version mobile destinée à sortir sur iOS et Android devrait débarquer un peu plus tard dans l’année. Aucune version Switch n’a toutefois été mentionnée par Konami. En revanche, le cross-play est quant à lui assuré entre tous les supports confirmés.