Face aux géants du secteur, les plus petites marques misent sur des prix plus bas pour séduire les consommateurs. A 469€ seulement, le Moto G100 dispose d’une fiche technique qui n’a rien à envier à un smartphone à 900€. OnePlus frappe encore plus fort avec le Nord CE, vendu en magasin 299€.

Moto G100

Parmi les derniers dinosaures du secteur, Motorola continue envers et contre tous en misant avant tout sur la compétitivité de ses appareils et leur form factor. Son dernier porte-étendard se distinguait des autres smartphones par sa conception modulaire. Le nouveau G100 joue à nouveau la carte de l’originalité avec son dock, qui lui permet de se transformer en une station de travail, une fois connecté à un écran, un clavier et une souris.

Vendu séparément, l’accessoire est d’une simplicité déconcertante à installer. Il suffit de le connecter à un écran avec le câble HDMI fourni avec, puis de connecter en Bluetooth une souris et un smartphone pour utiliser un outil de bureautique comme si vous étiez sur un ordinateur de bureau. Alors certes, c’est de l’Android, et forcément ce n’est pas l’interface la plus adaptée à la bureautique : peu d’apps sont optimisées pour le mode docké et en terme d’expérience utilisateur, c’est bien en deçà du Windows, mais ça a le mérite de fonctionner et pour surfer, dactylographier un texte ou utiliser une app de bureautique ça fonctionne même impeccablement.

Vu son prix (499€), le Moto G100 nous paraît également être une très bonne affaire. Il embarque des composants identiques à ceux qu’on retrouve dans un smartphone à 900€: un processeur Snapdragon 870, 8 Go de RAM, 128 Go de stockage et une puce 5G. Côté performances, on ne sent pas la différence avec un Galaxy S de Samsung. Vu le prix, le fabricant a toutefois bien dû faire quelques petites concessions, au niveau de l’écran notamment, qui est un écran LED Full HD (1920×1080) seulement, à la luminosité un peu légère. En plein soleil, difficile de voir toutes les infos sur l’écran de 6,7″ du terminal. Rassurez-vous toutefois, c’est loin d’être catastrophique. Pas de charge rapide non plus pour ce modèle, qui peine le plus à convaincre au niveau de son design. Si l’appareil est élégant et plutôt stylé avec ses coloris voyants, il est assez lourd à manipuler, assez épais aussi, et souffre d’un positionnement des boutons pas forcément très pratique avec un bouton Google Assistant sur la tranche gauche et un bouton ON/OFF renfoncé, qu’on a parfois du mal à trouver du bout du doigt.

Les appareils Motorola ont souvent très mauvaise réputation côté photo et il faut bien le reconnaître, ce G100 corrige le tir. On n’est pas encore au niveau d’un iPhone 12 Pro, mais la marque a rattrapé une bonne partie de son retard. Motorola a opté ici pour une quadruple optique avec un module principal de 64 mégapixels (f/1.7), un module ultra-grand-angle de 16 mégapixels (f/2.2), un module macro de 2 mégapixels et un module dédié à la profondeur de champ. Le rendu est globalement très bon de jour, avec toutefois quelques soucis de colorimétrie. De nuit en revanche, le résultat est nettement moins convaincant. Les deux capteurs frontaux de 16 et 8 mégapixels s’en sortent en revanche étonnamment bien pour les selfies, d’autant plus qu’il intègre un mode de correction des imperfections sur le visage plutôt sophistiqué. Les images sont colorées et parfaitement calibrées. On retrouve même la possibilité de filmer des vidéos en 4K à 60 images par seconde…

Vu le prix, l’offre est donc très alléchante, même s’il faudra composer avec quelques petits défauts (le poids de l’appareil et l’absence de charge rapide). Si vous cherchiez depuis longtemps un bon smartphone à un prix compétitif, le Moto G100 est une option à sérieusement considérer…

Les + :

  • Des solides performances, vu le prix (499€)
  • La 5G au programme
  • Le mode dock, pour transformer son smartphone en poste de travail
  • Plutôt bon en photo
  • Un design jeune et branché
  • De jolis selfies

Les – :

  • Assez lourd tout de même (207g)
  • Pas de charge rapide
  • Le positionnement des boutons
  • Les photos dans les environnements mal éclairés / de nuit

OnePlus Nord CE

S’il n’est lui pas livré avec un dock, le OnePlus Nord CE n’en reste pas moins une très bonne alternative lui aussi aux “flagships”. Le nouveau smartphone de OnePlus ne se positionne pas comme un concurrent direct du Galaxy S ou de l’iPhone. Sa fiche technique est un petit cran en-dessous, mais à 299€, la proposition n’en reste pas moins très alléchante, d’autant plus que l’appareil hérite de certaines caractéristiques des modèles très haut de gamme.

Au niveau de l’écran, on retrouve un écran OLED de 6,43″ 90Hz, très lumineux et très réactif, qui n’a rien à envier à un écran de smartphone haut de gamme.

Niveau performances, on reste pratiquement sur le même modèle que le OnePlus Nord (2020): un smartphone milieu de gamme performant avec un processeur Snapdragon 750 et 6 Go de RAM par défaut. Ceux qui le souhaitent pourront opter pour 8 ou 12 Go de RAM pour plus de confort. S’il n’est pas aussi puissant qu’un smartphone haut de gamme, le Nord CE ne manque toutefois pas de vélocité et s’en sort globalement très bien à l’usage : il permet de faire tourner toutes les apps du Play Store sans difficulté et même de jouer à des jeux exigeant de solides ressources.

Si OnePlus a fait quelques concessions niveau puissance, le reste de la fiche technique impressionne. On retrouve des fonctionnalités propres aux modèles premium comme la charge rapide ou la 5G. En outre, OnePlus a sensiblement amélioré les performances de l’appareil photo de son smartphone. Le module principal passe de 48 à 64 mégapixels et gagne en luminosité (0.7µm). Il est toujours épaulé par un capteur ultra-grand-angle de 8 mégapixels et un module de profondeur de 2 mégapixels. OnePlus a en revanche retiré le capteur macro de 2 mégapixels – qui n’avait il est vrai pas vraiment d’utilité. Le résultat est très concluant. De jour comme de nuit, le OnePlus Nord CE parvient à capturer des images de très grande qualité, chargées de détails et à la colorimétrie presque parfaite. On regrette en revanche qu’à l’avant, OnePlus ait supprimé l’un des deux capteurs frontaux pour ne proposer plus qu’un seul et unique capteur de 16 mégapixels, qui n’est de surcroit plus capable de filmer en 4K.

Les différences par rapport au OnePlus Nord (2020) sont minimes, mais bien présentes. S’il régresse un poil niveau photo par rapport à son ancêtre, le CE gagne légèrement en autonomie (10%), est un peu moins cher, voit sa capacité de stockage doubler et s’offre un port jack – fonctionnalité décidément très recherchée par les consommateurs.

A 299€, difficile de trouver de sérieux concurrents si ce n’est peut être chez Xiaomi, avec la gamme POCO, qui adopte toutefois un design très différent. Le OnePlus Nord CE conserve un design et une finition de smartphone haut de gamme tout en s’ouvrant à un plus large public. Ses performances sont excellentes et son prix est ultra-compétitif. Appareil, difficile de ne pas être séduit par sa qualité de fabrication, son écosystème fiable et ses excellentes performances. La formule a certes très peu évolué en un an, mais les quelques ajouts ont poli une formule qui fonctionnait déjà très bien.

Les + :

  • Une finition irréprochable
  • Probablement la meilleure surcouche Android du marché
  • Un design élégant
  • Le retour du port jack
  • De bonnes performances dans l’ensemble
  • Un prix ultra-compétitif (299€)
  • L’écran OLED 90Hz
  • Des solides performances en photo

Les – :

  • Le capteur frontal, qui déçoit un peu