Le géant de l’e-commerce fait le ménage sur sa plateforme, après que des révélations aient démontré que plusieurs marques violaient son règlement. 

En mai dernier, Amazon a retiré de la vente les accessoires de plusieurs fabricants chinois, dont le très connu Aukey. Mpow et Tomtop étaient également concernés. Un mois plus tard, le site de vente en ligne a continué son grand ménage et a vidé les boutiques de plusieurs accessoiristes ; RavPower, Vava et TaoTronics. Toutes ces marques ont été retirées d’Amazon pour les mêmes raisons : elles se sont rendues coupables de pratiques contraires au règlement d’Amazon.

À l’image d’Aukey, RavPower, Vava et TaoTronics – toutes trois appartenant à la même maison mère, Sunvalley – semblent en effet avoir mis en place un système de récompense pour pousser ses clients à publier des avis favorables sur la plateforme d’e-commerce. La journaliste Nicole Nguyen du Wall Street Journal a d’ailleurs expérimenté cela puisqu’en commandant un chargeur RavPower, elle a reçu une carte-cadeau de 35$ en échange d’un commentaire positif sur Amazon.

Or, en procédant de la sorte, les vendeurs ont violé la politique d’évaluation d’Amazon puisqu’ils ont contacté directement des clients pour leur proposer de les évaluer positivement en échange de cadeaux.

Ce genre de pratique n’est pas nouveau, c’est d’ailleurs l’une des grandes plaies du site d’e-commerce. Cependant, la fuite de données qui a permis de découvrir les agissements d’Aukey, Mpow et Tomtop en mai dernier a certainement poussé Amazon à hausser le ton, et ce, malgré le fait que ces marques fonctionnent assez bien sur la plateforme. La révélation de la journaliste Nicole Nguyen a certainement poussé Amazon à mener une enquête sur les filiales de Sunvalley. On notera tout de même que plusieurs marques de Sunvalley sont encore disponibles sur Amazon. Pour combien de temps ? Difficile à dire. Le géant de l’e-commerce pourrait être en train de poursuivre son enquête sur les pratiques des filiales de Sunvalley.