UE : un portefeuille numérique pour chaque citoyen européen

Selon le Financial Times, la Commission européenne souhaiterait introduire un portefeuille numérique européen. 

La Commission européenne souhaiterait proposer un portefeuille numérique harmonisé pour tous les citoyens européens, selon un rapport du Financial Times. Ce portefeuille numérique prendrait la forme d’une application mobile que chaque citoyen de l’UE pourrait installer sur son smartphone et utiliser comme portefeuille numérique mais aussi comme portail pour accéder à des documents mis à sa disposition par les services publics de son pays. L’utilisateur y retrouverait des copies numériques de tous ses documents personnels, de sa carte d’identité à son permis de conduire en passant par des documents tels que des certificats de naissance ou de domiciliation.

L’accès au portefeuille serait protégé par un identifiant unique et un système de sécurisation biométrique qui réduirait au maximum les risques de piratage.

Via l’application, l’utilisateur pourrait également régler des factures en temps réel et réaliser des demandes auprès de sa commune.

Les avantages de ce portefeuille numérique seront multiples : faciliter l’accès aux documents légaux, garantir un traitement identique à tous les citoyens de l’UE, où qu’ils se trouvent et permettre de se reposer sur des copies virtuelles de documents légaux, certifiées par un système de certificat virtuel.

Les consommateurs qui le souhaiteront pourront ajouter des cartes de paiement à ce portefeuille numérique. Divers services tiers pourraient également être intégrés. Dans son article, le Financial Times donne un exemple concret avec la location d’une voiture. Via l’application, le client pourra confirmer son identité et son permis de conduire, ce qui accélérera considérablement la procédure et permettra d’obtenir instantanément une clé virtuelle pour accéder au véhicule, une fois le paiement réalisé. Plus besoin d’intermédiaire, tout le système pourrait être entièrement automatisé. Les domaines d’application sont nombreux : des réservations de voyage à l’accès aux aéroports en passant par les commandes de tickets pour les cinémas ou les concerts.

Le projet devrait être officiellement présenté mercredi par la Commission européenne.