La capsule Urbanloop vient d’établir un nouveau record de la consommation énergétique la plus faible pour un véhicule autonome sur rail.

Parmi les véhicules urbains de demain, on retrouve la capsule made in France Urbanloop. Développée par une centaine d’ingénieurs de Lorraine, l’Urbanloop prend la forme d’une capsule sur rail et se destine à être une alternative plus écologique et bon marché aux moyens de transport actuels.

L’Urbanloop a réalisé ses premiers tests sur rails il y a quelques jours, sur une piste aménagée à Tomblaine, près de Nancy. Ce nouveau véhicule urbain électrique et autonome a consommé 0,05 kWh/km lors de ces tests, établissant un nouveau record de la plus faible consommation d’énergie pour un véhicule de ce type. Cela équivaut à moins de 50 cents par kilomètre. L’engin qui peut atteindre une vitesse de 60 km/h est donc à la fois particulièrement écologique et bon marché.

Les capsules monoplaces pourront transporter deux personnes à la fois, mais aussi une personne en fauteuil roulant ou en vélo. Grâce à son intelligence artificielle, l’Urbanloop sera en mesure de gérer les flux de passagers et ainsi faire en sorte qu’ils n’attendent pas l’arrivée d’une capsule en station.

Les ingénieurs qui développent l’Urbanloop cherchent évidemment à proposer une solution plus verte aux voitures. Cette alternative permettra en effet de réduire le trafic automobile dans les grandes villes, mais également la pollution.

Développé depuis 4 ans, le projet de capsule sur rail Urbanloop pourrait être mis en service à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 qui auront justement lieu à Paris. Si les premiers tests ont été un succès, le projet est encore loin de transporter les Parisiens au quotidien. Il faudra en effet que le projet décroche son homologation en matière de sécurité. Un processus qui peut demander un an d’attente. De plus, le projet doit encore être peaufiné avant de pouvoir embarquer des passagers.