La ville de Vilnius en Lituanie ouvre un « portail » vers une autre ville

Le projet Go Vilnius est tout droit sorti d’un film de science-fiction veut aider les gens à rester connectés.

Un grand portail circulaire a été installé devant la gare la ville de Vilnius, en Lituanie. Cette porte est directement reliée à Lublin, en Pologne, soit à 600km de là. Grâce à une caméra et à un écran géant, les habitants des deux villes peuvent se voir en temps réel.

Le portail de Go Vilnius a pour but d’unir les habitants de pays différents, et de rappeler le concept d’unité. Utile en ces temps de pandémies, où il est compliqué de voyager. Selon Benediktas Gylys, initiateur du projet, le portail servirait à repenser l’idée de l’unité et des frontières : « l’humanité est confrontée à de nombreux défis potentiellement mortels, qu’il s’agisse de la polarisation sociale, du changement climatique ou des problèmes économiques. Cependant, si l’on y regarde de plus près, ce n’est pas le manque de brillants scientifiques, d’activistes, de leaders, de connaissances ou de technologies qui est à l’origine de ces défis. C’est le tribalisme, le manque d’empathie et une perception étroite du monde, souvent limitée à nos frontières nationales », affirme-t-il.

Le projet Go Vilnius a pour but de “rappeler le concept de l’unité” (crédit : Go Vilnius)

À l’instar de Dublin, la ville Vilnius veut s’imposer de plus en plus comme un point cardinal de l’industrie de la tech en Europe. Le Brexit a en effet poussé la Lituanie à adapter sa législation pour favoriser l’implantation et l’importation des entreprises de technologies financières, dites de la “fintech” en son sein. Ces dernières étaient autrefois concentrées majoritairement à Londres, mais ont été contraintes de relocaliser leur siège européen garder leurs clients non-britanniques. Un tel projet participe donc à dynamiser la ville de Vilnius et mettre en avant son savoir-faire technologique à l’échelle européenne.

Le projet date cependant de bien avant la crise du Covid-19, il serait en préparation depuis cinq ans. Le tout a été élaboré à l’université technique de Vilnius. Le design circulaire de l’objet rappelle la roue du temps, mais aussi un les portails de la série de science-fiction Stargate. Le projet Go Vilnius devrait s’exporter à plusieurs villes, selon les organisateurs. Si le concept est très éculé, il tombe à pic après plus d’un an reclus dans nos pays respectifs.