La France démantèle l’un des plus gros sites de ventes de produits illégaux

Le site Le Monde Parallèle proposait d’acheter des produits et services illégaux. 

Les autorités françaises viennent de mettre un terme aux activités illégales du site Le Monde Parallèle. Véritable place de marché illégal, le site proposait « à la vente divers produits et services illicites (stupéfiants, faux document, armes, carding, etc.) ».

La fermeture de la plateforme a été rendue possible grâce à l’arrestation des deux administrateurs du site, rapporte le ministère de l’économie et des finances français. Depuis plusieurs mois, une trentaine d’enquêteurs douaniers de la Direction Nationale du Renseignement et des enquêtes Douanières (DNRED) menaient l’enquête pour identifier les individus à la tête de cette plaque tournante en ligne. Le 17 mai dernier, ils ont procédé à des visites à domicile à Paris et dans la région de Metz et à l’arrestation des deux individus.

« Outre divers matériels informatiques, ces opérations ont permis de démanteler cette plateforme et de saisir des faux documents, des cartes bancaires et des cartes prépayées, plusieurs milliers d’euros en cryptomonnaies, et des preuves de leurs activités illégales sur le site », indique le communiqué du ministère.

Le Monde Parallèle affiche désormais les logos de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (OCRIEST) et de la DNRED. ON notera également la petite mention « LMP : Le Monde Pawned » qui peut se traduire par « Le Monde s’est fait avoir » ou « le site a été compromis ». Un petit clin d’œil des enquêteurs aux visiteurs du site.

Ce n’est pas la première fois que les autorités françaises parviennent à fermer ce type de plateforme. Une première opération en 2018 avait permis de démanteler la plateforme Black Hand, ainsi que le site French Deep Web. Des arrestations avaient également été faites dans le cadre de ces opérations.