Test – Core : à mi-chemin entre Roblox et Fortnite

La plateforme de création de jeux vidéo du jeune studio Manticore Games est désormais disponible en accès anticipé exclusif sur L’Epic Games Store. Accessible gratuitement et uniquement sur PC, elle propose déjà des milliers de jeux créés par les joueurs, pour les joueurs grâce à un éditeur de jeu en surcouche du moteur graphique Unreal Engine.

Core n’en est qu’à ses débuts, mais était déjà disponible en pré alpha depuis plusieurs mois pour permettre aux créateurs amateurs de s’y aventurer et pour, au passage, faire parler d’elle. En partie financée par Epic, Core Games entretient une relation étroite avec le studio, détenteur du célèbre moteur graphique Unreal Engine que la plateforme emploie. Cette dernière semble également vouloir étendre son offre dans le domaine des jeux bac à sable.

Core se revendique comme le “YouTube du jeu vidéo”, la plateforme vidéoludique souhaite établir dès le départ un aspect lucratif pour les créateurs les plus assidus et talentueux. Si les jeux sont gratuits, leurs créateurs sont libres d’en monétiser certains aspects tels que des boosts d’xp, des skins et des améliorations in-game, Manticore s’engage à reverser 50% des recettes aux créateurs. De plus, des concours de créations de jeux ont régulièrement lieu pour stimuler la créativité de la communauté. À l’instar de YouTube ou de Twitch, un programme partenaire pour les créateurs a été mis en place par Manticore Games.

Autre particularité de Core, les joueurs gardent leurs avatars, peu importe les jeux auxquels ils choisissent de jouer. Cet aspect renforce le côté plateforme multivers dont l’aspect personnalisation rappelle Fortnite. Les joueurs peuvent collectionner une multitude de skins, montures ou emotes pour rendre leur personnage unique. Il n’est donc pas étonnant de se retrouver en armure de chevalier sur un skateboard dans un jeu se déroulant dans une station spatiale.

Les joueurs gardent leurs skins personnalisés, peu importe le jeu. Le RPG Star Colony se déroule sur des planètes lointaines et rappelle No Man’s Sky.

La plateforme sandbox rappelle fortement Roblox, Dreams sur ps4 ou bien les serveurs ultra-modés de Garry’s Mod ou de Minecraft, sa force réside dans son accessibilité. Celle-ci se retrouve tant dans l’accès aux jeux que dans l’outil de création. De plus, les graphismes de l’Unreal Engine lui confèrent un aspect moderne et agréable. Les jeux de Core sont beaux, le partenariat entre Manticore Games et Epic Games a en effet permis à Core de proposer une utilisation optimale de l’Unreal Engine, tant aux joueurs, qu’aux créateurs.

Seul bémol, la configuration minimale requiert l’équivalent d’une carte graphique Geforce 1050, 8gb de RAM et un Intel core I5 7400, une configuration encore peu démocratique pour une plateforme voulant réunir un grand public. À l’exception de Dreams, la force des jeux cités précédemment est en partie de pouvoir tourner sur un grand nombre de machines modernes.

L’Unreal Engine, bien employé, fournit des graphismes agréables. Notamment dans le jeu de survie Island Survival.

Pas de chance pour les joueurs en clavier AZERTY, la plateforme ne s’y adapte pas encore. Il faudra donc modifier l’attribution des touches par soi-même. Ce qui devient vite pesant, car il faudra le refaire pour chaque jeu. La solution la plus simple reste donc de changer son clavier en qwerty manuellement dans Windows (ou avec le raccourci maj+alt) le temps d’y jouer. Étant en accès anticipé, la plateforme n’est pas traduite non plus, pour les non-anglophones, il faudra prendre son mal en patience, mais ces deux aspects vont vraisemblablement être vite réglés.

Côté expérience, tout est assez intuitif. Lorsque nous nous connectons, nous arrivons dans le Core World, sorte de hub central dans lequel notre personnage peut se balader et où il est possible d’échanger avec d’autres joueurs. Le hub permet de rejoindre les jeux les plus en vogue parmi les catégories “les plus actifs”, “gagnants des concours Core” et “populaires”, chacun de ces jeux est relié au hub via un portail. Le reste des jeux sont accessibles dans le menu principal dans un onglet dédié, l’outil de recherche permet de trouver des jeux plus spécifiques.

Le HUB central relie les jeux les plus en vogue.

L’onglet “my collection” permet de customiser son personnage à sa guise, grâce aux cosmétiques gagnés en jouant ou en remplissant des quêtes journalières sur la plateforme. À l’instar de Fortnite et d’autres free-to-plays récents, il est possible dans l’onglet “shop” d’aller plus loin et d’acheter des cosmétiques rares en échange de “core credits”, moyennant de l’argent réel. Ce sont ces “core credits” qui sont également utilisés pour les transactions in games.

Core compte déjà toutes sortes de jeux à son actif allant du FPS au RPG en passant par les arènes PVP et des jeux de RP, certains d’entre eux sont relativement qualitatifs et d’autres moins. La plateforme propose également un bon nombre de mini-jeux, allant du mini-golf à la course d’obstacles. Mais, beaucoup d’autres jeux reposent également sur le farming, dynamique déjà populaire dans les jeux en ligne pour mobile qui tend à bien fonctionner sur Core Games, c’est notamment dans ces derniers que le payement in-game trouve de l’intérêt.

Le jeu de farming Balloon Simulator consiste à cliquer sans cesse pour gonfler son ballon, acheter des améliorations et voler toujours plus haut.

Clins d’œil sympathiques pour les fans, pas mal de jeux s’inspirent ou reprennent des franchises connues. Il est ainsi possible de combattre les vilains dans le monde de My Hero Academia ou de voltiger dans le monde d’Attack on Titans. Certains créateurs ont également recréé les teams deathmatchs de Halo ou les casse-têtes de Portal.

Un jeu Attack on Titans créé par (et pour) les fans de l’anime.

La création de contenu est un pan à part entière de l’offre de Core, l’éditeur de jeu 3D se trouve dans l’onglet “Create”. Les créateurs les plus expérimentés pourront créer leurs jeux du début à la fin, cette option se rapproche le plus de l’expérience du moteur Unreal Engine, tout en ayant la surcouche Core qui facilite et encadre énormément la création de contenu.

Pour les autres, il est possible de choisir des modes de jeu pré faits, pour ne pas avoir à tout configurer, mais il leur appartient de personnaliser la map, les pnj et les armes. Le troisième onglet de création “community project” est le plus intéressant, car il répertorie les créations des autres utilisateurs souhaitant mettre à dispositions les ressources déjà créées par ces derniers. Clé d’une vraie effervescence créatrice, cela permet une optimisation continue du contenu proposé par les joueurs, pour les joueurs. Il est également possible de récupérer à tout moment des ressources mises en ligne par d’autres créateurs dans son propre projet.

L’éditeur de jeu est relativement accessible.

L’interface de l’éditeur de jeu reste assez rudimentaire et accessible au grand public, au risque de décevoir les puristes. Pour celles et ceux qui voudraient s’y pencher, mais ont peur de ne rien y comprendre, Manticore a mis à disposition une multitude de tutoriels, des forums, de la documentation et un discord dédié.

S’il se révèle donc un outil de création relativement complet et présente un réel potentiel, Core a encore beaucoup de chemin à faire. La technique parvient à convaincre, mais les quelques créations auxquelles nous avons pu jouer n’étaient finalement que des jeux populaires recréés avec le moteur de Core. C’est amusant à découvrir, mais à des années lumières de ce qu’un triple-A peut vous proposer, et pour cause puisque la prise en main donne trop peu de flexibilité d’un jeu à l’autre. Difficile aussi de se plonger dans des titres qui n’ont pratiquement aucune mise en scène…

Conclusion

Core Games a encore du chemin à parcourir avant de s’imposer comme une alternative à Roblox. MantiCore Games a créé un créateur de jeux solide, qui exploite un moteur graphique puissant. Avec Core Games, vous pourrez créer votre propre jeu vidéo. L’univers est stylé, les outils accessibles, mais il faudra passer beaucoup de temps pour un résultat qui risque malheureusement de vous décevoir… La prise en main s’adapte difficilement aux différents jeux, la mise en scène est minimaliste et l’ensemble manque de personnalité. Mais heureusement, car c’est ça qui fait le charme d’une plateforme dont le contenu est généré par des utilisateurs. Avec le temps, certains jeux se distingueront sans doute. Concernant les créateurs, nul doute que quelques-uns se surprendront d’un intérêt pour le game design. C’est également une alternative intéressante pour les novices pour qui les éditeurs des moteurs graphiques comme Unreal Engine semblent encore trop compliqués, ou pour les créateurs aguerris qui espèrent valoriser et monétiser leurs créations. Si le concept fonctionne bien sur papier, le temps nous dira si Manticore Games arrivera à rameuter du monde face à d’autres plateformes concurrentes ou à des jeux plus populaires qui ne requièrent pas toujours un PC puissant. Dommage toutefois qu’au jour d’aujourd’hui, Core ne soit disponible qu’en anglais et ne soit pas adapté aux claviers francophones. 

Core

Gameplay 6.0/10
Contenu 6.0/10
Graphismes 7.0/10
Bande son 4.0/10
Finition 5.0/10
5.6

On aime :

Des graphismes agréables pour une plateforme "bac à sable"

Un éditeur de jeu accessible à tous

Des possibilités de gameplay infinies

Les paiements in-game ne sont pas indispensables

C'est gratuit

On aime moins :

Les créations font encore très cheap

Peu de flexibilité dans le gameplay

Encore très mal optimisé : pas de français, pas de support des claviers AZERTY

De mauvais réglages pour l'audio