Amazon a détruit plus de 2 millions de contrefaçons en 2020

Plus de 10 milliards d’annonces suspectes ont été supprimées d’Amazon en 2020.

Le géant de l’e-commerce a poursuivi ses efforts en 2020 pour lutter contre la vente de produits contrefaits sur sa plateforme. Un combat qui s’est soldé par la destruction de plus de 2 millions de contrefaçons, ainsi que la suppression de plus de 10 milliards d’annonces suspectes de son site. En tant que première plateforme de vente en ligne au monde, Amazon est malheureusement une cible de choix pour les marchands peu scrupuleux.

Des contrefaçons en hausse

Dans son nouveau rapport concernant sa lutte contre la contrefaçon au cours de l’année 2020, Amazon souligne qu’il y a eu « des tentatives accrues, de la part de mauvais acteurs, de commettre des fraudes et de proposer des produits contrefaits ». Une augmentation qui peut s’expliquer par le contexte particulier de l’année passée. En raison de la crise sanitaire et des différents confinements, les ventes en ligne ont explosé et tout particulièrement sur Amazon. Une aubaine pour les marchands « corrects », mais également pour les vendeurs peu scrupuleux.

En 2020, Amazon a ainsi saisi des millions de produits contrefaits vendus sur sa plateforme. Ces derniers ont ensuite été envoyés dans des centres d’exécution pour être détruits. « Amazon a détruit ces produits pour éviter qu’ils ne soient revendus ailleurs dans la chaîne d’approvisionnement », précise le site d’e-commerce.

Pour détecter ces produits contrefaits, Amazon passe notamment en revue les commentaires des clients qui se plaignent d’avoir reçu des contrefaçons, des produits de mauvaise qualité ou encore de s’être fait avoir par les photos trompeuses de l’annonce.

La plateforme de vente en ligne indique également agir en amont. C’est ainsi que plus de 10 milliards d’annonces suspectes ont été bloquées avant d’être publiées. De la même manière, Amazon a empêché la création de plus de 6 millions de comptes de vendeurs soupçonnés d’être liés dans des affaires de contrefaçons.

Des moyens pour lutter contre les contrefaçons

En 2020, Amazon a investi plus de 700 millions de dollars pour lutter contre les contrefaçons sur sa plateforme. C’est 200 millions de plus qu’en 2019. « Amazon continue d’innover sur ses contrôles proactifs robustes et ses outils puissants pour les marques, et ne se reposera pas tant qu’il n’y aura pas zéro contrefaçon dans sa boutique », indique le géant de l’e-commerce. « Cependant, il s’agit d’une bataille qui s’intensifie, avec des criminels qui continuent à chercher des moyens de vendre des contrefaçons, et la seule façon d’arrêter définitivement ces contrefacteurs est de les tenir responsables par le biais du système judiciaire et des poursuites pénales. »

Mais les produits contrefaits ne sont pas la seule épine dans le pied d’Amazon, les commentaires faussement élogieux laissés sous certains produits sont également une véritable plaie pour la plateforme. Certains vendeurs n’hésitent en effet pas à payer leurs clients pour qu’ils mettent une bonne note ou un commentaire élogieux une fois qu’ils ont reçu leur commande. Malheureusement, les identifier est un véritable défi pour Amazon qui indique tout de même travailler pour lutter contre ce genre de pratique qui viole ses politiques d’évaluation.