Microsoft continue à vendre ses Xbox à perte

Les revenus sont générés par la vente de jeux et les abonnements au Gamepass.

Appelée à la barre par Epic Games pour témoigner contre Apple dans le cadre du procès qui oppose les deux géants, Lori Wright, la vice-présidente de la division gaming chez Microsoft, a confirmé une rumeur qui circulait depuis un moment déjà. Microsoft vend bien ses consoles à perte. Et ce, dans l’unique but de maximiser sa présence sur le marché. La division gaming de Microsoft génère toutefois de gros bénéfices grâce aux commissions sur les ventes de jeux, les abonnements au Gamepass et au Xbox Live. Selon les derniers chiffres, Microsoft cumulerait 23 millions d’abonnés au Gamepass et 100 millions d’abonnés au Xbox Live Gold.

Microsoft n’est pas le seul acteur du marché à vendre à pertes. Le coût de production de la PS5 est évalué à entre 450 et 500€. Comme Microsoft, Sony génère la majorité de ses revenus des ventes de jeux.

Seul Nintendo continuerait à générer des profits sur les ventes de consoles avec sa Switch, qui vient de franchir le cap des 83 millions d’unités écoulées.

Si Microsoft a évité la confrontation directe avec Apple lorsque celui-ci lui a fermé les portes de l’App Store pour son Gamepass, le géant américain soutient aujourd’hui activement la position d’Epic Games, qui tente de faire sauter les commissions de l’App Store d’Apple. Epic Games est engagé dans un bras de fer avec Apple depuis le retrait de Fortnite de l’écosystème d’Apple, suite à l’intégration d’un système de paiement in-app qui ne respectait pas les règles mises en place par Apple et permettait aux joueurs de réaliser des achats in-app sans payer de commission à Apple. Le positionnement de Microsoft est sensiblement différent puisque le géant informatique s’est vu lui interdire l’accès à l’App Store pour son Gamepass, sa formule de cloud gaming. La démarche d’Apple viserait ici à ralentir les efforts de ses concurrents face à Apple Arcade, sa propre formule de gaming par abonnement.