Windows 10 : une amélioration de l’audio en Bluetooth avec la prochaine mise à jour

Le système d’exploitation supportera désormais le format AAC en Bluetooth.

Bonne nouvelle pour les amateurs de son de haute qualité qui emploient des appareils Bluetooth. Une prochaine mise à jour de Windows devrait améliorer la partie audio du système d’exploitation. Ces changements s’inscrivent dans la fameuse mise à jour Sun Valley, véritable refonte de l’OS prévue pour cet automne.

L’un des ajouts majeurs est celui du support de l’AAC (Advance Audio Coding) pour les appareils Bluetooth. Ce format de haute qualité est utilisé principalement par les services Apple, que ce soit dans iTunes ou Apple Music. Mais également pour les casques audio de la marque, Beats y compris. D’autres fabricants de matériel audio supportent cependant également ce format pour lire de la musique en haute qualité. Auparavant, Microsoft convertissait automatiquement l’AAC en SBC, format audio moins qualitatif. Cet ajout va donc permettre aux utilisateurs de l’OS de jouir d’une plus grande gamme d’appareils Bluetooth, à leur vraie capacité. Microsoft semble également s’être réconcilié avec Apple concernant le support musical.

Microsoft ne s’arrête pas là concernant le Bluetooth et Windows, il est également prévu d’améliorer la gestion de la technologie Bluetooth en général sur l’OS. Cela corrigera notamment le fameux bug qui répertorie un seul et même appareil Bluetooth dans plusieurs profils audio. En effet, les profils de certains casques ou écouteurs ne sont pas les mêmes en fonction de si vous passez un appel ou si vous écoutez de la musique. Cela entraine la confusion dans un certain nombre d’applications qui pensent que ce sont des appareils différents. Ça peut devenir vite désagréable, surtout en télétravail. Microsoft a donc pour but de rassembler et de gérer les différents profils d’un même appareil dans une seule sortie audio, pour ne pas duper les applications.

La mise à jour Sun Valley prévue pour cet automne devrait être conséquente et permettre à la firme de Redmond de corriger des bugs majeurs, tout en passant un coup de Polish l’interface et sur l’expérience utilisateur.