La firme l’a annoncé hier à ses actionnaires.

Netflix met le paquet dans ses productions originales. Depuis des années, l’entreprise dépense des milliards dans du nouveau contenu. Cela va de la simple implémentation dans le catalogue, au rachat de franchises et au financement de productions propres. Dans l’espoir de se distancier de ses concurrents de plus en plus nombreux, Netflix n’y va pas de main morte cette année.

Dans une lettre à ses actionnaires, la plateforme de streaming annonce le retour de plusieurs grandes franchises. Elle a également affirmé que la liste du contenu proposé sera beaucoup plus conséquente cette année qu’en 2020, à cause de la pandémie : « Et bien que le déploiement des vaccins soit très inégal à travers le monde, nous sommes de retour et produisons en toute sécurité sur tous les principaux marchés, à l’exception du Brésil et de l’Inde. En supposant que cela se poursuive, nous dépenserons plus de 17 milliards de dollars en espèces pour le contenu cette année et nous continuerons à offrir une gamme incroyable de titres à nos membres, avec plus d’originals cette année que l’année dernière », a précisé Netflix.

Netflix avait dépensé 13,9 milliards de dollars en 2019 et 11,8 milliards en 2020, malgré la pandémie. Le grand accroissement de la part de budget allouée dans le contenu cette année par rapport aux années précédentes s’explique en partie par le nombre de tournages qui ont été reportés de 2020 à 2021, laissant plus de budget pour cette année, mais également plus de pain sur la planche. Un autre grand facteur est la volonté de Netflix d’agrandir son catalogue de productions propres face à la recrudescence de ses concurrents.

En effet, Amazon Prime a frappé fort avec l’acquisition des droits du Seigneur des Anneaux et aurait dépensé 464 millions d’euros rien que pour le tournage et la production d’une première saison. Soit près de 4 fois plus que la dernière saison de Game of Thrones. Disney+ a quant à lui annoncé 8 à 9 milliards de dollars de budget alloué à la production de contenus propres à sa plateforme d’ici 2024, en dehors des blockbusters qui sortiront au cinéma. Si ce budget est moindre que Netflix, Disney bénéficie de franchises attractives comme Marvel, Star Wars ou Pixar. Mais Netflix n’est pas en reste et a par exemple déjà alloué plus de 450 millions de dollars rien que dans la production de deux suites au film « À couteaux tirés » avec Daniel Craig.

Les revenus de Netflix ont grimpé pendant la pandémie et la plateforme a atteint 15,8 millions de nouveaux utilisateurs il y a un an. Cependant, le chiffre de 6 millions de nouveaux utilisateurs n’a pas été atteint en ce premier quadrimestre 2021, Netflix entend donc corriger le tir et rameuter les foules avec toujours plus de contenu.