La Belgique parmi les pays les plus ciblés par des cyberattaques

Notre plat pays se trouve à la 10e place des pays les plus ciblés par des cyberattaques en dehors des États-Unis.

Le Bureau fédéral d’Investigation américain (FBI) a publié son rapport annuel sur la criminalité sur Internet. Après avoir rappelé combien 2020 avait été une année particulièrement chargée en cyberattaques à l’échelle mondiale, le FBI a dressé le top 20 des pays ayant dénombré le plus de victimes de cyberattaques en dehors des États-Unis.

Le pays de l’Oncle Sam est en effet « hors compétition » en raison du nombre important de plaintes qui ont été déposées en 2020. Selon les chiffres du FBI, les Américains ont déposé 791.790 plaintes pour cyberattaques au cours de l’année dernière, ce qui représente une perte de 4,1 milliards de dollars. Un chiffre qui a plus que doublé en 3 ans. En 2017, les autorités américaines n’ont recensé “que” 301.580 plaintes.

Très loin derrière les États-Unis, on retrouve le Royaume-Uni avec 216.633 victimes. Ce dernier prend la tête du classement des pays dénombrant le plus de victimes de cyberattaques en 2020 – en dehors des États-Unis :

  • Royaume-Uni (216.633 victimes)
  • Canada (5 339)
  • Inde (2930)
  • Grèce (2314)
  • Australie (1807)
  • Afrique du Sud (1754)
  • France (1640)
  • Allemagne (1578)
  • Mexique (1164)
  • Belgique (1023)
  • Brésil (951)
  • Philippines (898)
  • Italie (728)
  • Espagne (618)
  • Pays-Bas (450)
  • Nigéria (443)
  • Pakistan (443)
  • Chine (442)
  • Colombie (418)
  • Hong Kong (407)

Si dans certains cas, le nombre de victimes peut paraître faible, il ne faut pas oublier que la liste du FBI repose uniquement sur les plaintes des victimes et ne prend pas en compte les tentatives d’arnaques ni les cyberattaques qui ont réussi, mais pour lesquelles les victimes n’ont pas porté plainte.

Sur base de ces chiffres, on peut facilement en déduire que les pays ayant le plus de victimes de cyberattaques sont les pays les plus ciblés par les hackers.

Tout un panel de cyberattaques

Les campagnes malveillantes sur Internet en 2020 ont été très variées. On retrouve ainsi à la première place le phishing (l’hameçonnage). Il s’agit d’une technique d’arnaque très efficace et simple à mettre en place qui consiste à inciter les internautes à fournir leurs données privées et sensibles. En seconde position, on retrouve les arnaques aux paiements. Les hackers se font passer pour tel ou tel service et tentent de pousser leurs cibles à leur payer une somme d’argent en jouant sur la peur et l’urgence.

Après quoi, on trouve les ransomwares, à savoir des logiciels malveillants qui bloquent l’accès à des ordinateurs ou à des données et exigent une rançon pour rendre leur accès aux victimes. On retrouve ensuite le vol de données à la quatrième place tandis que tandis que l’usurpation d’identité finit cinquième.