Le réseau social est censé est racheté par la chaîne de magasins Walmart et l’entreprise de gestion de base de données Oracle.

La vente prématurée de TikTok pour calmer les accusations américaines d’espionnage pour le compte de la Chine semble avoir été mise en pause avec le changement d’administration. Si Donald Trump ciblait régulièrement l’application détenue par l’entreprise chinoise ByteDance, le nouveau président des États-Unis, Joe Biden ne semble pas aussi pressé que son prédécesseur de régler cette transaction.

Selon un rapport du Wall Street Journal, l’administration de Biden souhaiterait explorer d’autres options pour assurer la sécurité des données des utilisateurs américains. Le média américain affirme ainsi que les responsables américains de la sécurité nationale se sont entretenus avec ByteDance pour discuter de ce sujet. L’objectif de cette discussion était, toujours selon le Wall Street Journal, d’assurer la protection des données des utilisateurs américains, mais surtout l’impossibilité pour le gouvernement chinois d’y avoir accès.

« Nous prévoyons de développer une approche globale pour sécuriser les données américaines qui aborde l’ensemble des menaces auxquelles nous sommes confrontés. Cela inclut le risque posé par les applications chinoises et autres logiciels qui fonctionnent aux États-Unis. Au cours des prochains mois, nous prévoyons d’examiner des cas spécifiques à la lumière d’une compréhension globale des risques auxquels nous sommes confrontés », a ainsi déclaré Emily Horne, porte-parole du Conseil national de sécurité.

Difficile de savoir si TikTok pourrait finalement être vendu pour satisfaire les autorités américaines, mais il semblerait que l’application ait encore quelques mois de répits.