Spotify dépasse les 155 millions d’abonnés payants

La plateforme de streaming musical compte également 190 millions d’abonnés gratuits.

Spotify réaffirme une fois de plus sa position de leader sur le marché du streaming musical. À l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, le géant suédois a indiqué avoir franchi le cap des 155 millions d’abonnés Premium, et ce, malgré la crise du coronavirus. Selon plusieurs acteurs, la pandémie aurait eu un impact sur le secteur du streaming musical, impact dont Spotify ne semble pas souffrir.

En octobre dernier, la plateforme de streaming musical comptabilisait 144 millions d’abonnés. Elle a donc attiré plus de 10 millions d’abonnés en trois mois seulement. À la même époque, le nombre des abonnés payants et gratuits du service dépassait les 320 millions. À la fin de l’année 2020, ce nombre est passé à 345 millions. En un an, les chiffres de la plateforme ont augmenté de 24% pour les abonnés payants et de 27% pour l’ensemble des abonnés.

Avec 155 millions d’abonnés Premium, Spotify reste le leader incontesté du marché et creuse encore un peu l’écart avec Apple Music (60 millions) et Amazon Music (55 millions).

Cependant, selon le Wall Street Journal, la société suédoise perdrait toujours de l’argent. L’une des raisons qui expliquent cela vient du fait que Spotify et certains de ses partenaires offrent des essais gratuits. Une partie des abonnés « payants » du service ne paient donc pas réellement pour écouter de la musique sur la plateforme. La stratégie de Spotify de proposer des abonnements particulièrement bas sur certains nouveaux marchés ou dans des pays en développement lui coûte aussi de l’argent. Spotify a ainsi perdu 125 millions d’euros en 2020.

Malgré les pertes de l’entreprise, les dirigeants prévoient de « continuer à donner la priorité à la croissance – en attirant de nouveaux abonnés et en investissant dans le podcasting », indique le Wall Street Journal.

Et bien que les abonnements gratuits soient financés par la publicité, ceux-ci rapportent moins que les abonnements payants. C’est pourquoi l’augmentation du nombre d’abonnés payants, malgré la crise du coronavirus, est une bonne chose pour la société suédoise.

Spotify espère que ses investissements dans les podcasts audios et récemment les livres audios lui permettront d’augmenter ses chiffres et ainsi ses revenus.