La crise sanitaire a poussé les Belges à passer plus de temps sur Facebook, Instagram et autres Snapchat et TikTok. En moyenne, les internautes belges âgés entre 16 et 64 ans ont en effet passé 1h45 par jour sur les réseaux sociaux l’an dernier, ce qui représente 9 minutes de plus qu’en 2019.

En 2019, c’était une hausse de 5 minutes qui avait été observée, selon la dernière étude internationale de We Are Social et Hootsuite de janvier 2021, dont le consultant en réseaux sociaux Xavier Degraux a analysé les données pour la Belgique.

Comparée aux 45 autres pays étudiés, la Belgique se situe plutôt en queue de peloton en termes de temps quotidien consacré quotidiennement aux réseaux sociaux, la moyenne de 2020 se situant désormais à 2h25 par jour, à peine 0,4% au-dessus de celle de 2019.

En moyenne, les internautes belges possèdent à présent 7,4 comptes sur les réseaux sociaux, contre 6,9 un an plus tôt. «Peut-être un effet TikTok?», s’interroge Xavier Degraux.

Seuls 28% des Belges déclarent se servir de ces plateformes pour des raisons professionnelles. Ils étaient 13% en 2018 et 30% en 2019, tandis que la moyenne mondiale était, l’an dernier, de 40%.

YouTube est le réseau le plus populaire, avec 81,6% des Belges de plus de 18 ans qui y consultent des vidéos.

Après un recul en Belgique, Facebook a «recruté» de nouveaux membres à la faveur du confinement. Selon les calculs du consultant, il y a désormais 6,91 millions d’utilisateurs actifs belges, dont davantage de femmes (51,12%, contre 50,8% fin 2019).

Facebook Messenger jouit, pour sa part, d’un taux de pénétration de 56,5% chez les 13 ans et plus, alors que la moyenne mondiale se situe à 17,3%. La messagerie instantanée attire à présent 5,6 millions de Belges chaque mois.

À noter également une très importante croissance, de près de 25%, en Belgique pour Instagram, la filiale la plus en vogue du groupe Facebook. Elle est plébiscitée par 45,4% des Belges de plus de 13 ans (contre 37% fin 2019), soit 4,49 millions de personnes.

Snapchat confirme, lui, son rebond de 2019, avec une audience atteignant 32,8% des plus de 13 ans, soit 3,25 millions d’utilisateurs belges et environ 100.000 de plus que fin 2019.

Enfin, Twitter est LE grand perdant des confinements, analyse encore Xavier Degraux. Il ne séduit plus «que» 1,02 million de Belges, contre 1,31 million un an plus tôt (-22,14%).

L’étude de We Are Social/Hootsuite ne mentionne pas (encore) les chiffres pour TikTok tandis que ceux concernant WhatsApp pour la Belgique n’étaient pas disponibles.

Belga