Japon : une ville lâche des robots loups pour effrayer les ours

Depuis 5 ans, le nombre de visites et d’attaques d’ours dans la ville de Takikawa ne cesse d’augmenter. 

Les robots sont amenés à prendre toujours plus de place dans nos vies. Si certains se limitent aux usines, d’autres se sont déjà installés chez nous et font notre ménage. Alors, pourquoi ne pas imaginer les utiliser pour sécuriser les villes en repoussant les animaux sauvages ? Une idée quelque peu farfelue qui a pourtant séduit les responsables de la ville de Takikawa, au Japon, comme le rapporte le Dailymail.

Ces derniers ont en effet placé plusieurs robots loups à des lieux stratégiques de la ville, mais également dans des champs pour dissuader les ours de s’aventurer dans les rues ou sur les terres agricoles pour venir voler de la nourriture.

Ce n’est pas la première fois qu’une ville japonaise fait appel à ce type d’aide pour lutter contre les visites d’animaux dans les centres-villes. Depuis 2018, une septantaine de robots loups ont été vendus au Japon. La ville de Takikawa a décidé d’opter pour cette solution à la suite d’une dizaine d’attaques d’ours, dont deux mortelles. Depuis 5 ans, les visites et attaques d’ours dans le centre-ville de Takikawa ont atteint un niveau record.

Crédit photo : AFP

Dans les faits, le fonctionnement des “Super Monster Wolf” est plutôt rudimentaire. Perché en hauteur, les robots recouverts de faux poils et d’un masque d’Halloween effrayant se limitent en réalité à bouger la tête, allumer leurs yeux rouges et à émettre des hurlements de loups ou l’un des soixante autres sons de leur répertoire lorsque leurs capteurs de mouvements intégrés détectent un intru à proximité.

Et cette solution plutôt insolite semble fonctionner puisque les habitants de Takikawa n’ont plus rencontré d’ours depuis la mise en place des gardiens animaux robotiques. Les responsables de la ville indiquent que les robots loups resteront en place jusqu’à la fin novembre, période à laquelle les ours commencent à hiberner.