Remake d’un classique du jeu de stratégie, Les Tuniques Bleues : Nord & Sud surfe sur la vague nostalgique pour tenter de reconquérir les fans de la célèbre bande dessinée. Avec un succès modéré. 

L’éditeur français Microids s’est récemment lancé dans une vague de remasters et remakes en tous genres. Après nous avoir livré les remakes des deux premiers Astérix & Obélix et en attendant le remake du jeu XIII, l’éditeur s’attaque à un autre monument de la bande dessinée francophone : Les Tuniques Bleues.

Le jeu prend la forme d’un jeu de stratégie au tour par tour captivant.

Sorti en 1989 sur Commodore et Atari ST, le jeu North & South, adapté de la célèbre bande-dessinée éditée par Dupuis, avait connu un certain succès, au moins d’avoir droit à un premier remake il y a quelques années. L’éditeur français Microïds l’a tout naturellement repéré et s’est dit qu’il serait bon de nous livrer un nouveau remake en 2020. Un choix audacieux en cette période très chargée en sorties…

Microïds a assez logiquement choisi de jouer sur la carte nostalgique des joueurs en livrant un titre d’une grande fidélité au matériau de base. Notons-le d’entrée de jeu également : la démarche est radicalement différente du remake de XIII puisque le titre qui nous est aujourd’hui proposé conserve quelques éléments du jeu originel mais rajoute également quelques petites nouveautés.

Certaines séquences se jouent désormais entièrement à la première personne.

Dans les faits, le titre prend toujours la forme d’un jeu de stratégie au tour par tour dans lequel les armées confédérées et nordistes s’affrontent sur une carte des Etats-Unis remise au goût du jour. Nord & Sud se joue comme une partie de Risk. Chaque joueur décide les territoires qu’il va envahir au cours de son tour, appelle des renforts s’il dispose de suffisamment de crédits, et tente de prendre plusieurs lieux stratégiques. Malgré les apparences, le titre est plus stratégique qu’il n’y paraît. Car d’une part, il faut gérer les affrontements et le positionnement de ses troupes à l’écran, et de l’autre mener des objectifs sur le long terme pour venir à bout des forces adverses.

Pour remporter la partie, il faudra donc capturer des forteresses qui permettront d’obtenir des crédits supplémentaires à la fin de chaque tour, s’emparer d’un phare et couper les routes de ravitaillement de son adversaire. Les parties peuvent dès lors s’éterniser, si le joueur que vous affrontez fait preuve de stratégie.

Les batailles prennent la forme de mini-jeux.

La plupart des actions sur le plateau de jeu donneront lieu à des mini-jeux. Lors des combats sur l’échiquier, le joueur devra prendre les commandes de plusieurs régiments de fantassins, canons et de cavaliers qu’il ne pourra diriger qu’un à un. On passe d’un à l’autre en temps réel d’un clic de la gâchette. L’objectif est simple : éliminer l’adversaire en ayant le moins de pertes possibles. La cavalerie est de loin l’unité la plus efficace car elle est capable de se déplacer très vite, mais les fantassins représentent une belle ligne de protection et sont capables d’éliminer leurs ennemis à distance. Le canon servira lui à faire de lourds dégâts dans les rangs adverses. Gérer tout ce petit monde en temps réel n’est pas évident, mais les parties sont intenses et fondamentalement très funs.

Parmi les autres séquences de jeu, on en retrouve deux qui se déroulent à la première personne. L’objectif est simple : protéger ou attaquer un train en éliminant tous ses ennemis ou prendre ou défendre une place forte en éliminant de nouveau tous ses ennemis. Pas de respawn possible, vous n’avez ici qu’une seule vie. Si les ennemis ne sont pas très doués, leur nombre joue en votre défaveur. Un peu moins réussies, ces séquences de jeu restent toutefois assez funs, en particulier à deux joueurs.

Le jeu propose également un mode versus à deux joueurs.

L’ajout de ce mode multijoueur à deux, uniquement en écran splitté, est plutôt une bonne chose. Car pour peu que votre adversaire soit un minimum doué, les parties peuvent vite devenir très funs. Cela permet aussi de compenser le contenu assez léger du jeu, qui ne propose que quatre missions principales en solo et une seule carte – ce qui est somme toute logique puisque c’était le cas sur l’original, mais on aurait aimé plus de diversité, d’autant plus que ladite carte est assez petite.

Esthétiquement, le jeu prend un look beaucoup plus cartoonesque que ses ancêtres et si la palette des couleurs est plutôt fidèle à la bande dessinée, on regrette que les modélisations soient aussi grossières et que la direction artistique ne soit pas des plus inspirées. Nord & Sud n’est pas un jeu moche mais pour 30€, on est loin d’avoir l’impression d’avoir fait une bonne affaire. Et c’est finalement là le plus gros défaut de ce titre, qui aurait été une bonne surprise à 10€, mais qui n’offre juste pas assez de contenu pour justifier son tarif de 30€… A ce prix, seuls les fans de la franchise et les joueurs nostalgiques fonceront tête baissée. Pour les autres, mieux vaut probablement attendre une petite baisse de prix. Dommage, car il y avait là un réel potentiel.

Conclusion

S’il reste fidèle à l’original, ce remake du jeu North & South de 1989 se révèle étonnamment avare en contenu, avec une seule carte et quatre missions seulement au programme. A 10€, cela serait passé comme une lettre à la poste. A 30€, difficile de justifier un tarif aussi élevé avec un contenu aussi léger… Le jeu de stratégie au tour par tour de Microïds est pourtant un titre très fun à jouer ou à deux, en local. La partie stratégique est beaucoup plus profonde qu’elle n’y paraît, les mini-jeux sont funs et la prise en main réussie. Il faudra ici s’emparer des lieux stratégiques sur une carte et faire progresser ses unités sur le champ de bataille. Chaque affrontement donnera lieu à un mini-jeu qui sera soit stratégique, soit orienté action avec des séquences de shoot à la première personne. Un cocktail étonnamment efficace, dont on fait malheureusement assez vite le tour. Esthétiquement, le titre n’est également pas très glorieux, malgré une palette de couleurs fidèle à l’univers de la bande dessinée. Pour les fans purs et durs de la licence, Nord & Sud est donc plutôt une bonne surprise et le parfait jeu pour s’occuper entre deux parties de Call of Duty et de Cyberpunk. 

Les Tuniques Bleues : Nord & Sud

5.2

Gameplay

7.0/10

Contenu

3.5/10

Graphismes

4.0/10

Bande son

5.0/10

Finition

6.5/10

Les + :

  • Un gameplay toujours aussi fun
  • La partie stratégique est soignée
  • Le mode deux joueurs en local
  • Un remake fidèle à l'original

Les - :

  • Une seule carte
  • Beaucoup trop cher (29,99€) au vu du contenu
  • Une direction artistique moyenne
  • Très court en solo...