L’Autorité des télécommunications française a donné la date du 18 novembre comme top départ au déploiement de la 5G en France.

Si le réseau 5G ne fait pas encore l’unanimité chez les consommateurs, son lancement est imminent en France. Après plusieurs mois de négociations et d’enchères, tous les feux sont verts pour la 5G qui devrait commencer à être déployée dès le mois de novembre.

L’Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep) vient en effet de clôturer les dernières enchères et de distribuer les blocs de fréquences entre les différents opérateurs de télécommunications. Ces blocs correspondent tout simplement aux fréquences 5G qui se situent dans la bande allant de 3,4 GHz à 3,8 GHz.

Mais si la 5G peut bel et bien être lancée dès le 18 novembre sur le territoire français, il faudra certainement patienter quelques jours de plus pour en profiter. Les opérateurs qui ont décroché des fréquences doivent encore remplir diverses procédures administratives. Ils vont en effet devoir déposer une demande auprès de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) pour chaque déploiement d’antennes 5G. Par ailleurs, il faudra évidemment disposer d’un smartphone compatible avec le réseau pour en profiter, ainsi que d’un abonnement spécial.

Si la 5G n’est pas encore déployée en France, plusieurs opérateurs proposent déjà des offres d’abonnements 5G. C’est notamment le cas d’Orange et de Bouygues Telecom. SFR et Free Mobile devraient logiquement dévoiler leurs offres très prochainement.

À noter que le déploiement de la 5G sur l’ensemble du territoire français ne sera pas effectif directement, il faudra attendre un certain temps pour en profiter pleinement. La construction d’un vrai réseau 5G exploitant tout son potentiel devrait prendre une dizaine d’années. Il vaut donc mieux éviter de se précipiter pour acheter un nouveau smartphone 5G.